Romans jeunesse

La Guilde des Aventuriers T.1 Zack Loran Clark et Nick Eliopulos

La Guilde des Aventuriers est une série de romans jeunesse imaginée à quatre mains par deux éditeurs new yorkais, Zack Loran Clark et Nick Eliopulos. Le premier tome est paru chez Bayard Jeunesse en septembre dernier.

Pierrefranche est une des dernières cités à résister à l’assaut des monstres qui ont envahi le monde depuis sa chute. Organisée en guildes, la cité organise sa défense et la vie de ses citoyens. Chaque année, les guildes choisissent de nouveaux apprentis parmi les jeunes de la cité. Pour Brock et Zed, c’est un grand jour ! Mais qu’elle n’est pas leur surprise quand Zed, demi-elfe aux pouvoirs magiques, est choisi pour intégrer la guilde des Aventuriers, une guilde secrète réputée dangereuse pour ses membres dont la dirigeante, Alabasel Frond, a le droit de choisir un ou plusieurs apprentis, même s’ils ont déjà été choisis par d’autre guildes. Brock se joint à son ami dans la guilde et tous deux rejoignent Liza et Jett, une noble et un nain, nouvelles recrues comme eux.

Je lis peu de fantasy mais quand il m’a été proposé de découvrir ce roman, j’ai accepté, intriguée à la lecture de son résumé. Et j’ai rudement bien fait ! Dès les premières pages, les deux auteurs entraînent leur lecteur dans leur univers médiéval codifié et équilibré à souhait. On retrouve beaucoup de l’univers de la fantasy, dès ces premières pages – les deux auteurs étant de grands fans de Donjons et Dragons – et si l’ensemble n’est pas franchement original pour les amateurs du genre, il fonctionne néanmoins très bien.

Malgré une écriture à quatre mains – que je redoute, ayant souvent été déçue par un style inégal et parfois bancal – l’intrigue est fluide et se déroule à bon rythme, de façon équilibrée. Le début du roman permet au lecteur de rencontrer les deux amis que sont Zed et Brock le jour de la cérémonie de Recrutement et de découvrir Pierrefranche et l’univers dans lequel ils évoluent. C’est bien mené, rythmé, parfois drôle, et la narration alternée entre Zed et Brock permet d’offrir au roman une certaine profondeur, les deux personnages ayant des caractères et des sensibilités différents.

On pense évidemment au Passeur de Loïs Lowry mais aussi aux Corbeaux de Game of Thrones qui défendent le monde sur le Mur, exactement comme nos héros qui défendent la cité derrière les remparts, et les références à l’univers de la fantasy sont nombreuses, mais ce roman jeunesse possède ce petit quelque chose en plus. C’est bien simple : je n’ai pas pu le lâcher et je serais très curieuse de découvrir la suite ! Merci Babelio et Bayard Jeunesse pour cette très belle lecture qui sera parfaite sous le sapin pour un amateur d’aventures dès 10 ans !

5 1 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

6 Commentaires
le plus ancien
le plus récent
Inline Feedbacks
View all comments
Chicky Poo
4 mois il y a

Pourquoi pas ? Par contre j’avoue que la couverture me rebute un peu ^^

Syl.
Syl.
4 mois il y a

J’ai beaucoup aimé cette lecture lue en un après-midi !
Et la couverture me plaît bien…

FondantGrignote
4 mois il y a

Comme toi, je lis peu de fantasy mais je pourrais faire une exception car ça a l’air bien chouette ! Et comme vous, on est plutôt « calendrier de l’Avent maison », je dirais même rebidouillé, rebricolé, remixé ;-p. Bref, allons à la simplicité, pour plein de (bonnes) raisons, diverses et variées. Multi-bisous à tous les 3 et à Chachat! 😉

6
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x