Albums

Le géant de Zeralda, Tomi Ungerer

Le_geant_de_ZeraldaQu’on se le dise, j’aime beaucoup Tomi Ungerer… Ayant offert récemment Le géant de Zeralda dans la collection « Petite bibliothèque de l’École des Loisirs », et l’ayant relu par la même occasion, je voulais dire quelques mots de ce conte paru la première fois en France en 1971…

Il était une fois un ogre géant qui se nourrissait d’enfants. Toute la région était traumatisée, les parents cachant leurs enfants pour leur éviter une mort certaine.
Un jour, Zeralda, une fillette de six ans, se rend à la ville vendre les produits  de la ferme de son père. Mais en chemin, elle croise le terrible géant…

Considéré comme un classique de la littérature de jeunesse (tant est qu’il soit possible de réellement définir des classiques, terme que j’apprécie et emploie peu..), cet album est un petit plaisir de lecture, souvent utilisé au primaire pour entrer dans la lecture.
Tomi Ungerer offre au lecteur un conte  agréable tant à lire qu’à regarder, pourvu d’une morale simple sans être simpliste. Ses personnages sont caricaturaux des personnages de contes de fées, mais cela leur permet de servir brillamment l’intrigue courte. Tomi Ungerer ne dit que ce qu’il faut, sans fioriture ni détail inutile.50241489_p
A découvrir, pour ceux qui ne connaissent pas, comme toute l’œuvre de ce monument de littérature pour la jeunesse qu’est Tomi Ungerer !

 J’inscris bien entendu cette lecture dans le Challenge « Je lis aussi des albums » d’Herisson08 (5/11) et comme cinquième participation au Challenge Des contes à rendre de Coccinelle !                    

    

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

8 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Anonyme
Anonyme
2022 années il y a

ah celui là
faut que je l’achète pr ma gde qui va étudier les ogres à l’école!

Anonyme
Anonyme
2022 années il y a

Ca a l’air sympa ! Je n’ai jamais lu d’album (sauf Ponyo sur la falaise parce qu’il était dispo à la bibliothèque et que j’avais été frustrée de ne pas l’avoir vu au ciné ^^) Il faudrait que je tente !

Anonyme
Anonyme
2022 années il y a

@Nesto : Ah oui, Tomi Ungerer c’est super, surtout pour le primaire ! Et l’avantage c’est qu’il est en format mini très peu cher !!!
@Bulle : Ah les albums… Tu as de belles découvertes en perspectives… En ce moment ma grande passion ce sont ceux de Benjamin Lacombe. Notamment Poe illustré par lui… Un régal…

Anonyme
Anonyme
2022 années il y a

J’adore l’univers d’Ungerer !

Anonyme
Anonyme
2022 années il y a

@Véro : Moi aussi… Triste ou drôle, son univers est toujours réussi et porteur d’imaginaire… [flash]

Anonyme
Anonyme
2022 années il y a

avec otto, c’est un des albums que je préfère de tomi ungerer. il est drôle et j’adhère aux illustrations!

Anonyme
Anonyme
2022 années il y a

@Emeraldae : Ah Otto… Qu’est-ce que j’ai pu pleurer quand je l’ai découvert il y a 3 ans… Magnifique album aussi !

Anonyme
Anonyme
2022 années il y a

Mon fils l’a étudié en moyenne section de maternelle. Je l’ai lu et ce livre me semble dangereux pour les enfants. Pour résumer, un ogre mangeur d’enfant achète avec son or une petite fille de 6 ans qui est atteinte du syndrome de stockolm. Le père vend sa fille et l’ogre par faiblesse et intérêt au lieu de mettre en garde sa fille et de combattre l’ogre.Le sacrifice de cette petite n’est pas complètement inutile a la société. La satisfaction des désirs alimentaires de l’ogre peut être vue comme une métaphore de satisfactions de désirs sexuels pour l’enfant qui devient… Lire la suite »

8
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x