Documentaires

Hypersensibles : mieux se comprendre pour s’accepter, Elaine N. Aron

Hypersensibles mieux se comprendre pour s'accepter

Hypersensibles : mieux se comprendre pour s’accepter est un essai de la psychothérapeute et chercheuse en psychologie américaine Elaine N. Aron. Il est paru initialement en 2013 aux éditions de l’Homme sous le titre Ces gens qui ont peur d’avoir peur puis en poche chez Marabout en 2017.sous son nouveau titre.

Longtemps, la psychologie a bégayé face à ces patients dotés d’une grande sensibilité, d’une compréhension accrue des autres êtres sensibles, d’une grande empathie, souvent d’une forte intuition, et d’une importante capacité à discerner les subtilités de leur environnement. Taxés de trop sensibles, ils n’ont pas eu de terme pour désigner leur façon d’être, jusqu’à ce que Elaine N. Aron, avec cet essai paru en 1996 aux États-Unis, utilise le terme d’hypersensibles. Une grande avancée dans le domaine de la recherche en psychologie, puisque ce terme et ses caractéristiques concernent 20% de la population.

J’ai découvert il y a peu que j’étais hypersensible. Sensible, je le savais depuis l’enfance, mes larmes face à la cruauté, la mort, la douleur, la violence. Hypersensible, je l’ignorais. Jusqu’à ce que je lise la quatrième de ce livre et fasse le test à l’intérieur. Aucun doute possible : je suis une grande hypersensible ! Si vous êtes dans mon cas, ou que quelqu’un de votre entourage l’est (et il y a de grandes chances vues les statistiques !), ce livre est fait pour vous. C’est LA référence en la matière. 

Scindé en dix chapitres, il vous permettra de réaliser une démarche en 4 étapes pour mieux vous comprendre et accepter votre condition d’hypersensible (si c’est votre cas) :

1/Connaissance de soi : dans le début de cet essai, l’auteure propose un test d’hypersensibilité, puis décortique le cerveau d’un hypersensible, ses réactions, ses ressentis, ses incompréhensions par rapport au monde, aux autres, parfois, mais aussi sa sensibilité physique. Les réactions physiques d’un hypersensible sont souvent extrêmes : le corps, souvent peu écouté, se fait comprendre de façon plus ou moins brutale. Apprendre à l’écouter et respecter ses attentes est la première des choses à mettre en place.

2/Recadrage : une fois que vous aurez compris comment vous fonctionnez, Elaine N. Aron vous propose de faire un retour arrière sur votre enfance et votre adolescence. Parce que l’hypersensibilité a forcément influé sur celles-ci. Encore une fois, bienveillance et indulgence envers soi-même sont de rigueur. A l’aide d’exercices de visualisation, il s’agit ici de faire la paix avec son passé et de réaffirmer une estime de soi souvent déficiente. 

3/ Guérison : après cette prise de conscience, il est l’heure de guérir de ses blessures ! L’hypersensibilité a fait de vous un être sensible à son environnement, ses proches, sa famille tout en étant souvent différent des autres enfants, et les moindres difficultés de votre passé vous ont beaucoup plus touché que vos pairs. Il est l’heure de vous retourner, de regarder l’enfant que vous avez été et de guérir ces blessures par un travail introspectif.

4/ Place dans le monde extérieur : souvent trop stimulé par le monde extérieur (bruit, foule, lumières, etc.), vous peinez à trouver votre place dans le monde. Il est temps de la trouver et de vous imposer car les qualités des hypersensibles sont très nombreuses. Votre contribution pour un monde meilleur est importante, et il ne faut pas la négliger. 

***

Voilà ce que vous trouverez dans ce livre, véritable mine d’informations et de conseils. Le sujet est bien traité, les chapitres sont clairs et fragmentés et les exercices simples à réaliser. J’ai fait des pas de géant avec cette lecture ! 
Petite mise en garde personnelle : ne vous attardez pas sur la première partie trop longtemps et poursuivez votre lecture. J’ai fait l’erreur de mettre beaucoup de temps à la lire, chamboulée par ce que j’y découvrais, et j’ai eu pendant tout ce temps l’impression de porter un fardeau, une sorte de  malédiction avec mon hypersensibilité. Mais c’est une grande méprise ! Une fois l’état des lieux passé, vous allez vous rendre compte de la chance d’être né ainsi. Vous allez prendre conscience que si 20% de la population l’est encore aujourd’hui, c’est que dans l’évolution nous avons eu notre rôle à jouer et que notre subtilité, notre intuition et notre finesse d’analyse sont de très grands atouts. Il suffit d’apprivoiser notre façon d’être au monde pour vivre sa vie pleinement et sereinement. 

 

Bref, depuis que j’ai lu ce livre, je l’ai conseillé à tour de bras autour de moi, à des amis, de la famille, pour des enfants parfois, car c’est facile de repérer les autres hypersensibles autour de soi une fois cette lecture faite ! Je n’ai qu’un regret : ne pas l’avoir lu plus tôt pour mieux me comprendre et traverser notamment mon adolescence plus sereinement. A mettre dans toutes les mains, hypersensibles ou pas (vous en avez forcément autour de vous !).

  

Jour 30 du Challenge Feel Good 

  Retrouvez toutes les informations et l’agenda sur la page du challenge ! 

       

64
Laisser un commentaire

avatar
64 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
le plus récent le plus ancien
Notifier de
Anonyme
Invité
Anonyme

Oh oui, cela vous aidera, j’en suis sûre. La première partie est difficile, enfin je l’ai trouvée dire car elle évoque l’hypersensibilité et fait un état des lieux. Mais la suite permet de mieux se comprendre et trouver des solutions pour mieux la vivre. Bonne lecture !

Anonyme
Invité
Anonyme

Super je fonce le prendre, étant moi même hypersensible ainsi que mon petit garçon j’espère que ce livre nous aidera un peu

Anonyme
Invité
Anonyme

Je te rejoins : c’est super éprouvant et j’ai passé 1 mois à pleurer sur la première partie du livre, le temps de prendre conscience que j’étais hypersensible, de revisionner mon enfance et adolescence à travers ce prisme et d’accepter. Finalement, on est nombreux et c’est rassurant. Il faut juste composer avec cette particularité et prendre appui sur nos forces. Courage, tu n’es pas seule !

Anonyme
Invité
Anonyme

Je le note. Je suis aussi hypersensible. Comme Acr0, le plus difficile pour moi est de trouver ma place, tout en me préservant un peu. Pas toujours simple. Il y a quelques temps, j’avais acheté « Hypersensibles »de Saverio Tomasella qui m’avait intéressée mais le fait de comprendre n’aide pas toujours à surpasser les difficultés au quotidien. J’expérimente pas mal de choses ces temps-ci. C’est sans doute constructif mais éprouvant.

Anonyme
Invité
Anonyme

Avec plaisir : ce livre est vraiment la référence. Et vu que l’hypersensibilité concerne 20% de la population, je pense que c’est pas mal d’en parler largement autour de soi.
Bonne future lecture !

Anonyme
Invité
Anonyme

Oh, ça doit être intéressant, surtout que je crois être hypersensible ou en tous cas beaucoup plus que mon entourage… Hop, je le glisse dans ma liste ! Merci pour le partage

Anonyme
Invité
Anonyme

Je t’en prie.
Bon dimanche !
Bizzz

Anonyme
Invité
Anonyme

Merci de te dévoiler un peu Beau weekend à toi.

Anonyme
Invité
Anonyme

C’est une référence en la matière. Tu verras mais il y a des chances qu’il t’aide.😉

Anonyme
Invité
Anonyme

Il faut que je le note aussi. Je ne crois pas être hypersensible mais je semble déjà l’être plus que la moyenne !

Anonyme
Invité
Anonyme

Avec grand plaisir. Tu verras, c’est une pépite sur le sujet, vraiment très précieuse !

Anonyme
Invité
Anonyme

Cet ouvrage semble en effet très précieux ; je note sa référence et merci pour le partage!

Anonyme
Invité
Anonyme

Comme je te comprends… Fonce sur ce livre, tu vas y découvrir plein de belles choses liées à ta condition d’hypersensible et en comprendre beaucoup d’autres. Ça a été une vraie libération pour moi. Bon courage !

Anonyme
Invité
Anonyme

En répondant à la question : quel serait mon superpouvoir ? Je répondais souvent que je savais déjà et que c’était un tout-pourri : l’empathie. Finalement, je connaissais déjà la réalité avant de l’avoir consciencisée : je suis aussi hypersensible. Et je ne considère pas que c’est une malédiction. Je n’ai pas lu ce livre mais le plus difficile pour moi est de me protéger et de trouver ma place. Dans une moindre mesure, tenter de faire comprendre à autrui ce qu’est mon hypersensibilité. Il m’arrive d’utiliser une citation de Flaubert « Ce qui érafle les autres me déchire »

Anonyme
Invité
Anonyme

Avec plaisir ! J’espère qu’il te sera utile utile qu’à moi.

Anonyme
Invité
Anonyme

Oh oui, cela vous aidera, j’en suis sûre. La première partie est difficile, enfin je l’ai trouvée dire car elle évoque l’hypersensibilité et fait un état des lieux. Mais la suite permet de mieux se comprendre et trouver des solutions pour mieux la vivre. Bonne lecture !

Anonyme
Invité
Anonyme

Un livre qui m’irait tout à fait! Merci pour ce billet et je le lirai sûrement!

Anonyme
Invité
Anonyme

Super je fonce le prendre, étant moi même hypersensible ainsi que mon petit garçon j’espère que ce livre nous aidera un peu

Anonyme
Invité
Anonyme

Je te rejoins : c’est super éprouvant et j’ai passé 1 mois à pleurer sur la première partie du livre, le temps de prendre conscience que j’étais hypersensible, de revisionner mon enfance et adolescence à travers ce prisme et d’accepter. Finalement, on est nombreux et c’est rassurant. Il faut juste composer avec cette particularité et prendre appui sur nos forces. Courage, tu n’es pas seule !

Anonyme
Invité
Anonyme

Je le note. Je suis aussi hypersensible. Comme Acr0, le plus difficile pour moi est de trouver ma place, tout en me préservant un peu. Pas toujours simple. Il y a quelques temps, j’avais acheté « Hypersensibles »de Saverio Tomasella qui m’avait intéressée mais le fait de comprendre n’aide pas toujours à surpasser les difficultés au quotidien. J’expérimente pas mal de choses ces temps-ci. C’est sans doute constructif mais éprouvant.

Anonyme
Invité
Anonyme

Avec plaisir : ce livre est vraiment la référence. Et vu que l’hypersensibilité concerne 20% de la population, je pense que c’est pas mal d’en parler largement autour de soi.
Bonne future lecture !

Anonyme
Invité
Anonyme

Oh, ça doit être intéressant, surtout que je crois être hypersensible ou en tous cas beaucoup plus que mon entourage… Hop, je le glisse dans ma liste ! Merci pour le partage

Anonyme
Invité
Anonyme

Je t’en prie.
Bon dimanche !
Bizzz

Anonyme
Invité
Anonyme

Merci de te dévoiler un peu Beau weekend à toi.

Anonyme
Invité
Anonyme

C’est une référence en la matière. Tu verras mais il y a des chances qu’il t’aide.😉

Anonyme
Invité
Anonyme

Il faut que je le note aussi. Je ne crois pas être hypersensible mais je semble déjà l’être plus que la moyenne !

Anonyme
Invité
Anonyme

Avec grand plaisir. Tu verras, c’est une pépite sur le sujet, vraiment très précieuse !

Anonyme
Invité
Anonyme

Cet ouvrage semble en effet très précieux ; je note sa référence et merci pour le partage!

Anonyme
Invité
Anonyme

Comme je te comprends… Fonce sur ce livre, tu vas y découvrir plein de belles choses liées à ta condition d’hypersensible et en comprendre beaucoup d’autres. Ça a été une vraie libération pour moi. Bon courage !

Anonyme
Invité
Anonyme

En répondant à la question : quel serait mon superpouvoir ? Je répondais souvent que je savais déjà et que c’était un tout-pourri : l’empathie. Finalement, je connaissais déjà la réalité avant de l’avoir consciencisée : je suis aussi hypersensible. Et je ne considère pas que c’est une malédiction. Je n’ai pas lu ce livre mais le plus difficile pour moi est de me protéger et de trouver ma place. Dans une moindre mesure, tenter de faire comprendre à autrui ce qu’est mon hypersensibilité. Il m’arrive d’utiliser une citation de Flaubert « Ce qui érafle les autres me déchire »

Anonyme
Invité
Anonyme

Avec plaisir ! J’espère qu’il te sera utile utile qu’à moi.

Anonyme
Invité
Anonyme

Un livre qui m’irait tout à fait! Merci pour ce billet et je le lirai sûrement!

Anonyme
Invité
Anonyme

Oh oui, cela vous aidera, j’en suis sûre. La première partie est difficile, enfin je l’ai trouvée dire car elle évoque l’hypersensibilité et fait un état des lieux. Mais la suite permet de mieux se comprendre et trouver des solutions pour mieux la vivre. Bonne lecture !

Anonyme
Invité
Anonyme

Super je fonce le prendre, étant moi même hypersensible ainsi que mon petit garçon j’espère que ce livre nous aidera un peu

Anonyme
Invité
Anonyme

Je te rejoins : c’est super éprouvant et j’ai passé 1 mois à pleurer sur la première partie du livre, le temps de prendre conscience que j’étais hypersensible, de revisionner mon enfance et adolescence à travers ce prisme et d’accepter. Finalement, on est nombreux et c’est rassurant. Il faut juste composer avec cette particularité et prendre appui sur nos forces. Courage, tu n’es pas seule !

Anonyme
Invité
Anonyme

Je le note. Je suis aussi hypersensible. Comme Acr0, le plus difficile pour moi est de trouver ma place, tout en me préservant un peu. Pas toujours simple. Il y a quelques temps, j’avais acheté « Hypersensibles »de Saverio Tomasella qui m’avait intéressée mais le fait de comprendre n’aide pas toujours à surpasser les difficultés au quotidien. J’expérimente pas mal de choses ces temps-ci. C’est sans doute constructif mais éprouvant.

Anonyme
Invité
Anonyme

Avec plaisir : ce livre est vraiment la référence. Et vu que l’hypersensibilité concerne 20% de la population, je pense que c’est pas mal d’en parler largement autour de soi.
Bonne future lecture !

Anonyme
Invité
Anonyme

Oh, ça doit être intéressant, surtout que je crois être hypersensible ou en tous cas beaucoup plus que mon entourage… Hop, je le glisse dans ma liste ! Merci pour le partage

Anonyme
Invité
Anonyme

Je t’en prie.
Bon dimanche !
Bizzz

Anonyme
Invité
Anonyme

Merci de te dévoiler un peu Beau weekend à toi.

Anonyme
Invité
Anonyme

C’est une référence en la matière. Tu verras mais il y a des chances qu’il t’aide.😉

Anonyme
Invité
Anonyme

Il faut que je le note aussi. Je ne crois pas être hypersensible mais je semble déjà l’être plus que la moyenne !

Anonyme
Invité
Anonyme

Avec grand plaisir. Tu verras, c’est une pépite sur le sujet, vraiment très précieuse !

Anonyme
Invité
Anonyme

Cet ouvrage semble en effet très précieux ; je note sa référence et merci pour le partage!

Anonyme
Invité
Anonyme

Comme je te comprends… Fonce sur ce livre, tu vas y découvrir plein de belles choses liées à ta condition d’hypersensible et en comprendre beaucoup d’autres. Ça a été une vraie libération pour moi. Bon courage !

Anonyme
Invité
Anonyme

En répondant à la question : quel serait mon superpouvoir ? Je répondais souvent que je savais déjà et que c’était un tout-pourri : l’empathie. Finalement, je connaissais déjà la réalité avant de l’avoir consciencisée : je suis aussi hypersensible. Et je ne considère pas que c’est une malédiction. Je n’ai pas lu ce livre mais le plus difficile pour moi est de me protéger et de trouver ma place. Dans une moindre mesure, tenter de faire comprendre à autrui ce qu’est mon hypersensibilité. Il m’arrive d’utiliser une citation de Flaubert « Ce qui érafle les autres me déchire »

Anonyme
Invité
Anonyme

Avec plaisir ! J’espère qu’il te sera utile utile qu’à moi.

Anonyme
Invité
Anonyme

Oh oui, cela vous aidera, j’en suis sûre. La première partie est difficile, enfin je l’ai trouvée dire car elle évoque l’hypersensibilité et fait un état des lieux. Mais la suite permet de mieux se comprendre et trouver des solutions pour mieux la vivre. Bonne lecture !

Anonyme
Invité
Anonyme

Un livre qui m’irait tout à fait! Merci pour ce billet et je le lirai sûrement!

Anonyme
Invité
Anonyme

Super je fonce le prendre, étant moi même hypersensible ainsi que mon petit garçon j’espère que ce livre nous aidera un peu

Anonyme
Invité
Anonyme

Je te rejoins : c’est super éprouvant et j’ai passé 1 mois à pleurer sur la première partie du livre, le temps de prendre conscience que j’étais hypersensible, de revisionner mon enfance et adolescence à travers ce prisme et d’accepter. Finalement, on est nombreux et c’est rassurant. Il faut juste composer avec cette particularité et prendre appui sur nos forces. Courage, tu n’es pas seule !

Anonyme
Invité
Anonyme

Je le note. Je suis aussi hypersensible. Comme Acr0, le plus difficile pour moi est de trouver ma place, tout en me préservant un peu. Pas toujours simple. Il y a quelques temps, j’avais acheté « Hypersensibles »de Saverio Tomasella qui m’avait intéressée mais le fait de comprendre n’aide pas toujours à surpasser les difficultés au quotidien. J’expérimente pas mal de choses ces temps-ci. C’est sans doute constructif mais éprouvant.

Anonyme
Invité
Anonyme

Avec plaisir : ce livre est vraiment la référence. Et vu que l’hypersensibilité concerne 20% de la population, je pense que c’est pas mal d’en parler largement autour de soi.
Bonne future lecture !

Anonyme
Invité
Anonyme

Oh, ça doit être intéressant, surtout que je crois être hypersensible ou en tous cas beaucoup plus que mon entourage… Hop, je le glisse dans ma liste ! Merci pour le partage

Anonyme
Invité
Anonyme

Je t’en prie.
Bon dimanche !
Bizzz

Anonyme
Invité
Anonyme

Merci de te dévoiler un peu Beau weekend à toi.

Anonyme
Invité
Anonyme

C’est une référence en la matière. Tu verras mais il y a des chances qu’il t’aide.😉

Anonyme
Invité
Anonyme

Il faut que je le note aussi. Je ne crois pas être hypersensible mais je semble déjà l’être plus que la moyenne !

Anonyme
Invité
Anonyme

Avec grand plaisir. Tu verras, c’est une pépite sur le sujet, vraiment très précieuse !

Anonyme
Invité
Anonyme

Cet ouvrage semble en effet très précieux ; je note sa référence et merci pour le partage!

Anonyme
Invité
Anonyme

Comme je te comprends… Fonce sur ce livre, tu vas y découvrir plein de belles choses liées à ta condition d’hypersensible et en comprendre beaucoup d’autres. Ça a été une vraie libération pour moi. Bon courage !

Anonyme
Invité
Anonyme

En répondant à la question : quel serait mon superpouvoir ? Je répondais souvent que je savais déjà et que c’était un tout-pourri : l’empathie. Finalement, je connaissais déjà la réalité avant de l’avoir consciencisée : je suis aussi hypersensible. Et je ne considère pas que c’est une malédiction. Je n’ai pas lu ce livre mais le plus difficile pour moi est de me protéger et de trouver ma place. Dans une moindre mesure, tenter de faire comprendre à autrui ce qu’est mon hypersensibilité. Il m’arrive d’utiliser une citation de Flaubert « Ce qui érafle les autres me déchire »

Anonyme
Invité
Anonyme

Avec plaisir ! J’espère qu’il te sera utile utile qu’à moi.

Anonyme
Invité
Anonyme

Un livre qui m’irait tout à fait! Merci pour ce billet et je le lirai sûrement!