BD et romans graphiques

Graines de bandits, Yvon Roy

Graines de bandits est un album autobiographique du canadien Yvon Roy. Il est paru en août dernier aux éditions Rue de Sèvres.

1974. La famille d’Yvon déménage loin de la ville pour s’installer dans la campagne canadienne. Ce qui s’annonçait comme un projet bucolique se transforme rapidement en cauchemar quand leur projet de maison est abandonné par un entrepreneur filou et que la famille déménage dans un bungalow dans un petit village. Le climat familial se détériore rapidement, le couple s’éloigne et si le père d’Yvon est enrôlé dans une secte, sa mère plonge dans un état amorphe dont elle émerge pour des éclats de violence dont ses deux fils ne ressortent pas indemnes. Pour Yvon et son frère, s’échapper au quotidien de la maison est une question de survie. Les deux frères explorent les environs, enchaînent les mauvais coups, se battent et découvrent la vie.

J’avais adoré Les Petites victoires, l’album autobiographique d’Yvon Roy paru deux ans plus tôt et abordant la question de l’autisme de son fils. Malgré le sujet lourd de ce deuxième album, j’avais hâte de le découvrir. Et en effet, l’auteur de bande dessinée nous livre tout en finesse et en pudeur une enfance assez sombre. La violence est là, latente, avec cette mère dépressive qui s’enferme dans le silence, l’alcool et les désillusions et se venge sur ses enfants.

Ces derniers s’inventent tout un univers dans la campagne alentour et se rêvent une vie plus colorée que la leur. Le petit Yvon n’est pas en reste pour se battre et les deux frères de se faire connaître dans les environs alors qu’ils ne vont plus à l’école. Leurs parents ont en effet décidé de les extraire de l’influence néfaste de l’école, véritable lieu de perdition selon leur père. Malgré l’isolement et leur quotidien qui manque de douceur, les deux garçons se construisent tant bien que mal.

Le dessin en noir et blanc accompagne cette enfance assez sombre et le trait d’Yvon, simple et net, fait la part belle à l’imagination de son moi enfant au détriment d’un quotidien peu reluisant.

Une lecture poignante, vibrante, ode à l’enfance malgré tout. J’ai été émue à plus d’un titre pour ces deux graines de bandits laissés pour compte et j’ai d’autant plus admiré a posteriori le courage d’Yvon Roy, d’avoir réussi à surmonter l’autisme de son fils.

Un album autobiographique très touchant où l’enfance apparaît comme une expérience dure mais ô combien formatrice pour l’auteur et son frère. Un grand merci aux éditions Rue de Sèvres pour la découverte de cet album.

Cette semaine, c’est  Moka  qui nous accueille chez elle et rassemble les billets des amoureux des bulles !

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

24 Commentaires
le plus ancien
le plus récent
Inline Feedbacks
View all comments
Noukette
10 mois il y a

J’ai été moins touchée que je ne l’aurais voulu par cette lecture mais ça reste une sympathique découverte !

Stéphie
10 mois il y a

Une de mes prochaines lectures 😉

Jerome
10 mois il y a

Je vais commencer par les petites victoires, que je n’ai toujours pas lu…

PatiVore
10 mois il y a

Le thème et les dessins me plaisent bien, merci pour la découverte !

Caro
10 mois il y a

J’avais apprécié « les petites victoires », sans que ce soit un coup de coeur, mais je tenterais bien cet album…

Lorouge
10 mois il y a

Un des titres BD noté sur ma LAL, je précise que je n’ai pas lu Les petites victoires et pourtant il me tentait aussi.

Blandine
10 mois il y a

Les récits de vie m attirent toujours. J’ai très envie de lire cet album, d’autant que j’avais beaucoup aimé Les petites victoires.

Fanny
10 mois il y a

Après avoir lu le billet de Noukette, je n’avais pas spécialement envie de le lire. Mais tu me fais dire que je pourrais essayer 😀 à voir s’il est dispo à la bibliothèque.

Saxaoul
10 mois il y a

J’ai beaucoup aimé Les petites victoires et j’ai bien envie de découvrir celui-ci malgré l’enthousiasme moins grand de certains lecteurs.

Mylene
10 mois il y a

j’avais tellement aimé cette histoire <3

Antigone
10 mois il y a

Si l’album croise mon chemin je tenterai. 😉

Chicky Poo
10 mois il y a

J’avais adoré Les petites victoires, du coup je me note celui-ci !

24
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x