BD et romans graphiques

Didier, la 5e roue du tracteur, Ravard et Rabaté

Didier, la 5e roue du tracteur est un one shot signé Pascal Rabaté pour le texte et François Ravard pour les dessins, paru en août 2018 chez Futuropolis.

Didier, quarante-cinq ans, vit avec sa sœur dans leur ferme bretonne. Pour cet agriculteur au cœur tendre et à la timidité excessive, trouver le grand amour devient impérieux le jour où des petits ennuis de santé le conduisent chez le médecin. Poussé par Soizic, sa soeur, Didier s’inscrit alors sur un site de rencontres.

Quelle douceur, cette comédie romantique ! Et quel humour, aussi ! Le lecteur se prend d’affection pour Didier dès les premières planches, alors que celui-ci découvre qu’il a des hémorroïdes et panique chez le médecin. Pour ce solide gaillard au cœur tout mou, le quotidien est rythmé par la ferme, qu’il entretient avec sa sœur, ses poiriers qu’il chouchoute avec amour pour faire sa précieuse eau-de-vie et les manifestations agricoles où il n’est pas le dernier pour boire un petit coup.

Rabaté en fait un personnage touchant et vraisemblable, tout en dénonçant, de façon fine, les conditions de vie des agriculteurs d’aujourd’hui. Ravard, de son côté, offre au personnage un flegme à la fois comique et touchant, avec sa silhouette bonhomme et son nez rouge. Les autres personnages n’échappent pas au crayon de l’illustrateur qui leur offre des trognes aussi réalistes que banales. Pas de beauté stéréotypée mais une galerie de personnages comme on en croise tous les jours. Les couleurs douces offrent un petit quelque chose de bucolique à l’ensemble, comme si la vie était douce à la ferme, malgré le manque d’amour.

L’humour est présent, tout au long de cette comédie romantique, entre le profil de Didier sur le site de rencontre, sa tendance à exagérer ou encore la relation que sa sœur tisse au fil des pages avec Régis, le copain de beuverie qui a atterri chez eux après une liquidation judiciaire.

Bref, une lecture à côté de laquelle je suis contente de ne pas être passée. Récupérée à la médiathèque juste avant le confinement, je vais la rendre dès qu’elle rouvre afin qu’elle trouve au plus vite de nouveaux lecteurs. Avis aux amateurs de comédie romantique à l’humour un peu gras, ne passez pas à côté des aventures de Didier !

Cette semaine pour les mercredis BD, c’est Stephie qui nous accueille chez elle et rassemble les billets des amoureux des bulles !

28
Laisser un commentaire

avatar
14 Fils de commentaires
14 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
15 Auteurs du commentaire
SoukeeStephieBidibKarineMylene Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
le plus récent le plus ancien
Notifier de
Céline
Invité

Voilà qui pourrait bien me plaire surtout que je cherche ce genre de BD humour. J’aime beaucoup également les dessins 😉
Merci pour la découverte, je prends note !
Bonne journée

Hilde
Invité

Un personnage qui semble attachant, je note pour plus tard! 🙂

Chicky Poo
Invité

Oh, ça a l’air vraiment cool 🙂 Je vais me noter ça histoire de voir si je peux mettre la main dessus 🙂

PatiVore
Invité

Ah, la solitude des paysans… Les dessins sont beaux, je note !

Enna
Invité

Ca m fait bien envie!

Blandine
Invité

Un bon souvenir de lecture ravivé par tes mots!
En nettement plus engagé (et moins romantique), je te conseille l’album-reportage Rural de Davodeau.

Fanny
Invité

Je crois aussi que ça pourrait me plaire !

Antigone
Invité

Cet album me tente depuis un moment, par son thème et le dessin… il devrait me plaire je pense !

Alexielle
Invité

Déjà noté lors d’un précédent rendez-vous de la BD de la semaine : merci de me la remettre en mémoire !

**Marie**
Invité

Un coup de coeur pour moi cette BD !

Mylene
Invité

j’avais beaucoup aimé 🙂

Karine
Invité

Je l’ai vraiment beaucoup aimé celle-là! Un très bon souvenir de lecture.

Bidib
Invité

je regarderais si je la trouve en bibliothèque

Stephie
Invité

J’en avais suggéré l’achat à la médiathèque. Maintenant qu’elle a partiellement rouvert, je vais pouvoir l’emprunter !