Littérature américaine

Nous irons tous au paradis, Fannie Flagg

Nous irons tous au paradis est l’avant-dernier roman de l’écrivaine et actrice américaine Fannie Flagg. Il est paru en octobre 2016 aux éditions du Cherche Midi.

Elner, énergique octogénaire, tombe un matin de son échelle alors qu’elle cueillait des figues, et meurt sur le trajet vers l’hôpital. La vieille dame laisse derrière elle la ville entière d’Elmwood Springs éplorée. Il faut dire qu’Elner apportait joie de vivre et optimisme à la petite communauté, et nombreux sont ceux qui aimaient profiter de sa présence. Alors chacun s’interroge sur sa vie, le sens qu’il lui a donné, ses priorités. Mais Elner n’est pas vraiment morte. Après un bref passage dans l’au-delà, elle revient, bien décidée à profiter du temps qui lui reste.

Qu’on se le dise, j’adore les romans de Fannie Flagg. Après ma découverte et mon coup de cœur pour Beignets de tomates vertes, j’avais enchaîné la lecture de Miss Alabama et ses petits secrets puis de La dernière réunion des filles de la station service. J’avais donc hâte de découvrir ce nouveau roman qui s’annonçait tout aussi truculent que les précédents .

Et je n’ai pas été déçue une seconde. Fannie Flagg nous offre encore un roman positif dont elle a le secret, porté par une construction narrative savamment réfléchie qui alterne les points de vue des personnages et offre une dynamique rare. Comme à chaque fois, il est impossible de reposer sa lecture, tant les chapitres, courts, s’enchaînent, et donnent envie d’en savoir davantage.

Le personnage d’Elner est à la fois attendrissant et bourré d’optimisme en évitant de sombrer dans l’écueil du mièvre, et la galerie de personnages autour d’elle sont tous vraisemblables et doté d’une psychologie intéressante. Fannie Flagg nous offre un nouveau roman qui se déroule dans une petite ville américaine, où le sens de la communauté est très fort et les a priori aussi. Elle dénonce le tout avec humour, faisant un beau détour par des questions de religion et de sens de la vie, pour une intrigue avec une pincée de philosophie et diablement réussie.

Vous l’aurez compris, encore une réussite que ce roman. J’avais raté la parution du dernier roman de Fannie Flagg, Toute la ville en parle, qui se déroule lui aussi dans la petite ville d’Elmwood Springs. Mais je vais réparer cet impair au plus vite !

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

6 Commentaires
le plus ancien
le plus récent
Inline Feedbacks
View all comments
FondantGrignote
6 mois il y a

Oh oui, ses romans sont des feel good intelligents !! 🙂 Et pétillants ! je note cette référence avec empressement. J’espère que tu vas bien, Soukee ; bises à vous 2,9 😉

Chicky Poo
6 mois il y a

Il faudra que je retente la lecture d’un roman de cette autrice. J’avais été un peu déçue par « Miss Alabama et ses petits secrets », j’étais restée sur ma faim et du coup je n’avais pas continué de découvrir sa bibliographie. Mais tu me donnes envie de lui redonner une chance !

milly
5 mois il y a

J’ai adoré ce roman. Elle me faisait tellement rire lorsqu’elle appelait sa fille en pleine nuit pour poser ses question existentielles. Je comprends que tu n’as pas lu ‘Un lieu béni’… Du bonbon. Je crois qu’il vient après Beignets de tomates vertes. J’aime son humour! Bises 🙂

6
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x