Thrillers

Chambre froide, David Koepp

Chambre froide est le troisième roman du scénariste et réalisateur américain David Koepp, mondialement connu pour avoir écrit Jurassik Park, Spider-Man, Indiana Jones 4, Mission Impossible et La Guerre des Mondes. Il est paru en novembre dernier chez Harper Collins.

1987. Des restes de la station spatiale Skylab tombés dans le désert australien libèrent les spores d’un champignon à la croissance fulgurante qui anéantit un village aborigène. Dépêchés sur place, Roberto Diaz et Trini Romano, deux agents de l’Agence de Défense Nucléaire, ne peuvent sauver aucune des victimes atrocement mutilées mais récupèrent un échantillon dudit champignon avant de brûler la zone. L’échantillon est confiné dans un complexe de stockage militaire au Kansas, avec moult précautions pour éviter qu’il ne se développe. Mais trente-deux ans plus tard, en 2019, les témoins de cette opération secrète ont presque tous disparu. Et quand deux agents de sécurité du complexe de stockage – devenu maintenant garde-meuble – découvrent l’existence d’une activité anormale au quatrième sous-sol de leur lieu de travail, ils ne se rendent pas tout de suite compte de la menace bactériologique à laquelle ils ont affaire.

Les thrillers apocalyptiques et moi, d’ordinaire, ça fait deux. Mais en lisant la quatrième de celui-ci, j’ai eu envie de me lancer… Et j’ai rudement bien fait ! J’ai dévoré les 350 pages de ce roman en une journée, complètement happée par cette intrigue haletante et son suspense grandissant !

L’intrigue démarre sur les chapeaux de roue, en compagnie des deux agents gouvernementaux de la Défense nucléaire, juste après leur intervention australienne. Si les débuts sont un peu énigmatiques, les rouages de l’intrigue se mettent rapidement en place et le lecteur de suivre avec avidité les détails de l’opération qui vient de se dérouler. La menace est là, dès les premières pages, sous la forme d’un champignon à l’évolution plus que rapide, qui s’introduit dans le cerveau de ses victimes pour se répandre et coloniser son environnement. Cordyceps novus, c’est son nom, se sert de tout ce qu’il trouve sur son chemin pour muter et évoluer, et même s’il ne s’agit pas à proprement parler d’une intelligence artificielle, sa présence devient très vite menaçante pour le lecteur.

Les duos de personnages – celui de 1987 et celui de 2019 – possèdent une psychologie assez fine et des caractéristiques propres, David Koepp ayant soigné l’histoire personnelle de chacun de ses personnages, y compris les secondaires. Les réparties fusent et l’humour est présent, même dans les situations dramatiques.

Enfin, et c’est ce qui fait toute la force de ce roman, la plume de l’auteur envoûte le lecteur dès les premières pages et le prend en otage jusqu’à la fin. On reconnaît le scénariste derrière l’auteur, et David Koepp et son écriture cinématographique à la fois dynamique et visuelle, offrent à ce roman une dimension toute singulière. C’est bien simple, de mon côté, je n’ai pas pu le lâcher !

Bref, vous l’aurez compris, je me suis régalée avec ce thriller ! J’ai tremblé face au terrible Cordyceps novus, j’ai espéré que les héros parviennent à sauver la vie sur terre, j’ai même échafaudé mille plans dans ma tête pour les aider et je suis ressortie à bout de souffle de ma lecture. Un excellent moment de divertissement que je vais de ce pas conseiller et prêter autour de moi aux amateurs du genre. Un grand merci aux éditions Harper Collins pour la découverte de ce thriller ô combien passionnant.

6
Laisser un commentaire

avatar
3 Fils de commentaires
3 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
4 Auteurs du commentaire
SoukeeCélineFondantGrignoteChicky Poo Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
le plus récent le plus ancien
Notifier de
Chicky Poo
Invité

Malgré ton enthousiasme débordant, je crois que je passerai mon tour. Je ne suis pas du tout tentée ^^ Pour une fois que je te résiste !! 😉
Heureusement qu’il y en a pour tous les goûts dans la littérature 😀

FondantGrignote
Invité

Oh la la !! contrairement à toi, c’est le genre d’intrigue qui m’attire de suite (même si je ne consacre, à mon goût, pas assez de temps à ce genre !!) donc JE NOTE ILLICO PRESTO !! 🙂

Céline
Invité

Je vais peut-être passer mon tour pour cette fois car l’histoire n’est pas trop mon genre…
Bonne fin de journée !