Littérature anglaise

Hamish Macbeth T.1 Qui prend la mouche, M.C. Beaton

Qui prend la mouche est le premier tome de la série Hamish Macbeth imaginée par la regrettée M.C. Beaton, la romancière écossaise qui a donné vie à la célèbre Agatha Raisin. Paru en Grande-Bretagne en 1985, ce premier tome a été publié en France en mai 2019 chez Albin Michel. Six tomes sont à ce jour parus en France, sur les trente-cinq que compte la série.

Lochdubh, petit village tranquille des Highlands, en Écosse. Alors que le stage de pêche à la mouche bat son plein dans le village, le corps de Lady Jane Winters est retrouvé sans vie dans la rivière. La pêcheuse en herbe, antipathique et langue de vipère, avait échauffé bien les esprits durant la semaine. Mais qui donc a bien pu passer à l’acte ? C’est ce que Hamish Macbeth, le policier du village au flegme légendaire, va découvrir. Le jeune homme paisible et sans ambition, piqué d’être écarté de l’enquête, va mener la sienne de son côté.

Comme vous le savez, j’aime beaucoup la série Agatha Raisin de M.C. Beaton. Même si les intrigues sont souvent cousues de fil blanc et que le dénouement est par trop prévisible, je prends plaisir à lire les aventures de la quinquagénaire enquêtrice. J’étais donc curieuse de découvrir une autre série de M.C. Beaton, surtout une série qui se déroule en Écosse !

Mais autant vous le dire tout de suite : j’ai trouvé ce premier tome poussif. Très poussif même. Si l’intrigue se met en place à bon rythme et que le stage de pêche devient rapidement le lieu où le meurtre va être commis, le personnage d’Hamish est vraiment trop mis en retrait pour être attachant. Il erre autour des participants du stage, tel un personnage secondaire, et M.C. Beaton le laisse dans l’ombre une partie de son roman. Ce n’est qu’une fois le meurtre commis et l’enquête démarrée que l’intrigue se recentre un peu sur lui, lui accordant quelques passages où le lecteur découvre un peu son quotidien. Mais c’est maigre pour s’attacher à un personnage !

Malgré ce gros bémol, j’ai quand même pris plaisir à découvrir ce roman. S’il ne révolutionne pas le genre, loin de là, il constitue un très bon divertissement made in Scotland ! Le dénouement est bien ficelé, l’intrigue moins prévisible que celles des Agatha Raisin, et le personnage d’Hamish gagne en profondeur psychologique sur la fin du roman. Espérons que la suite de la série fasse la part belle à ce personnage au flegme écossais prometteur.

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

10 Commentaires
Oldest
Newest
Inline Feedbacks
View all comments
Chicky Poo
22 jours il y a

On avait hésité à commencer à acheter la série en médiathèque, Agatha Raisin a eu son petit succès mais ça perd en vitesse. Finalement on l’a pris et ça sort bien. Mais je n’ai pas testé moi-même… Curieuse et en même temps pas attirée car j’ai peur d’être déçue. Du coup je reste en attente !

FondantGrignote
21 jours il y a

Bon, malgré ton bémol, j’aimerais quand même me faire une idée… Et puis, notre Ecosse adorée, quoi…! 🙂 Bises à tous les 3!

FondantGrignote
18 jours il y a

Coucou, Soukee ! Rien à voir avec Hamish (tu t’en doutes ;-p) mais un beau tout premier mois tout neuf à Zelda et à ses parents !! C’est vrai, les débuts ont un côté un peu rock’n roll (même, comme tu dis, en étant très organisés et soudés, un enfant c’est une sacrée REVOLUTION) mais c’est comme pour l’accouchement, ça ne dure pas, on oublie vite les petits désagréments (ou alors on s’y habitue, on s’adapte) pour ne garder que le bonheur. D’autant que votre puce est absolument craquante (c’est normal que je redevienne gaga en voyant ses photos ?!?… Lire la suite »

FondantGrignote
18 jours il y a

PS : j’ai beaucoup pensé à toi et à tes premiers challenges Feel Good dans mon dernier post. D’ailleurs, au final, Zelda est un bébé à 2000% Feel Good ! 😉 Il n’y a pas de secret : à parents heureux, enfant épanoui… Je t’embrasse bien fort.

FondantGrignote
15 jours il y a

Je reviens t’embêter le 23 juillet : yes, une bonne raclette au mois de juillet, pas plus tard qu’il y a 10 jours avec mes parents, j’avoue ! 😀
En faisant du tri dans mes vieux billets, je suis aussi tombé sur celui-ci : http://croquerlespages.canalblog.com/archives/2017/05/06/35254942.html
qui m’a fait penser à ton récent post sur les premières semaines avec un bébé.
On est tous pareils, on fait tous de notre mieux et on mérite bien les soirées crêpes devant une bonne série !!! 🙂
Bises à tous les 3 ! ^_^

10
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x