Romans jeunesse

Angie ! Marie-Aude et Lorris Murail

Angie ! est un roman écrit à quatre mains par Marie-Aude et son frère Lorris Murail durant le premier confinement. Il est paru en février dernier à L’École des Loisirs.

Le Havre, ville portuaire carrefour d’échanges en tous genres. Sur la piste d’un trafic de cocaïne cachée dans une cargaison de café, le capitaine de police Augustin Maupetit est percuté violemment par une voiture et écope d’un arrêt de travail et d’un fauteuil roulant, le temps de pouvoir remarcher. De son appartement suréquipé où il observe la ville confinée, il essaie de résoudre cette enquête, épaulé par Capitaine, sa fidèle malinoise formée à la détection de drogues, et Angie, sa petite voisine de onze ans, hypermnésique et très curieuse. Et si cette affaire de trafic de cocaïne était liée à Yoann Sitbon, qui gère l’entreprise familiale Café Sibon depuis le décès mystérieux de son grand-père et la disparition tout aussi mystérieuse de son jumeau, Xavier, une dizaine d’années auparavant ? Augustin et ses acolytes mènent l’enquête !

Une comédie policière écrite pendant le confinement et qui le prend comme toile de fond, quelle belle idée ! Surtout quand Marie-Aude Murail en est la coauteure. La créatrice de Sauveur & Fils (entre autres) étant une valeure sûre, j’ai foncé les yeux fermés sur Angie !. Et je ne me suis pas trompée, je me suis régalée avec ce roman. Je l’ai dévoré même, entraînée dans cette intrigue ô combien haletante et bien ficelée.

Le duo d’auteurs nous entraîne dans ce Havre d’aujourd’hui où les dockers côtoient les riches familles et où les containers contiennent parfois des marchandises insolites, des kilos de cocaïne à la baby-sitter trop bavarde. Le rythme est rapide, les dialogues claquent tels des fouets et l’intrigue se déroule tout autant qu’elle se complexifie autour de ce trafic de drogue, entre passé et présent, entre affaire criminelle non résolue et peines de cœur, entre jumeaux orphelins et jalousie, entre drame familial et amours cachées. La psychologie des personnages est finement étudiée, évitant les écueils du genre, et le cercle qui gravite autour d’Augustin est tout aussi attachant que lui. De son appartement ultra équipé, ce dernier observe sur ses écrans la ville arrêtée par le confinement, version moderne du personnage de Fenêtre sur cours d’Hitchckock.

C’est bon, c’est très bon même, jusqu’au dénouement inattendu et parfaitement orchestré. On en redemande ! Et ça tombe bien, le deuxième tome, Souviens-toi de septembre est déjà annoncé, chouette ! Un bon conseil, ne ratez pas cette série, prenez le train en marche avant qu’il ne vous sème, vous ne le regretterez pas. Un grand merci à L’École des Loisirs pour la découverte de ce roman et de ses personnages si attachants.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

8 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Chicky Poo
5 mois il y a

Eh mais ça a l’air vraiment bien ça dis donc ! Je note ça dans mon petit carnet, en suggestion d’achat 😉

Jérôme
5 mois il y a

Il y a quelques ficelles un peu grosses mais ça reste de bout en bout un vrai plaisir de lecture.

Stephie
5 mois il y a

Il est sur ma PAL et je m’en réjouis !!

Violette
4 mois il y a

je crois qu’il fait l’unanimité ! Hâte de me le mettre entre les mains et sous les yeux ! Bon week-end 😉

8
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x