Littérature anglaise

Le secret de Briar’s Hall, Faith Martin

Le Secret de Briar’s Hall est le quatrième tome des aventures de Trudy Loveday et Clement Ryder, imaginées par la britannique Faith Martin. Il est paru il y a quelques jours aux éditions Harper Collins.

Oxford, 1961. Alors que la fête de Pâques bat son plein et que la nature se réveille, le petit Eddie, 11 ans, reste introuvable après la chasse aux œufs organisée dans les jardins de Briar’s Hall, propriété de la famille Lacey. Dépêchée sur place, la jeune Trudy Loveday trouve rapidement le corps du garçon au fond d’un puits. L’enquête conclut à un accident. Mais lorsque le propriétaire des lieux, Martin Lacey, demande au coroner Clement Ryder d’enquêter car le père d’Eddie peine à croire à la thèse de l’accident, l’affaire prend une autre tournure. Accompagné de Trudy, Clement essaie de démêler les fils de cette sombre histoire.

Ayant découvert cette série dès sa parution, je me suis toujours régalée avec la lecture des aventures de Trudy Loveday et de Clement Ryder. Les trois premiers tomes, Le Corbeau d’Oxford et Un pique-nique presque parfait et Meurtre en coulisse m’avaient séduite et c’est avec plaisir que j’ai ouvert ce nouvel opus, certaine d’y passer un agréable moment.

Et Le Secret de Briar’s Hall n’a pas dérogé à cette règle, me permettant une évasion des plus agréables dans le Oxford des années 60. L’ambiance est toujours la même au fil des tomes et Faith Martin a à cœur d’aborder des problématiques de condition féminine, d’injustices sociales et de classes. La jeune Trudy, modestement née, s’identifie souvent aux domestiques et autres personnages d’extraction basse qu’elle interroge, tandis que son acolyte, Clement, joue la carte de la classe supérieure et en impose par son titre de coroner. Le duo gagne en épaisseur psychologique et devient de plus en plus lié, au fil des tomes, leur relation intergénérationnelle étant teintée d’une pudique affection.

L’intrigue est bien menée et ne souffre d’aucun temps mort, faisant du roman un pur divertissement dans la lignée des Agatha Raisin, l’humour grinçant en moins. Le dénouement inattendu autant que bien ficelé parfait le tout. Pour ma part, j’ai dévoré cette lecture pendant une journée ensoleillée, dans mon jardin et j’ai passé un très bon moment.

Si vous ne connaissez pas encore les aventures de Trudy Loveday et de Clement Ryder, laissez-vous tenter par ce duo d’enquêteur choc, cet ancien chirurgien reconverti en coroner à cause de sa maladie de Parkinson et cette jeune policière stagiaire, dans la brillante et architecturalement époustouflante Oxford. Une série toujours aussi agréable à suivre et pour laquelle je remercie les éditions Harper Collins.

Le Mois anglais organisé
par Lou, Titine et Cryssilda sur leurs blogs et
@ayearinengland2021 sur Instagram

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

12 Commentaires
le plus ancien
le plus récent
Inline Feedbacks
View all comments
rachel
3 mois il y a

Oh oui cela semble une ben chouette serie…oui

Chicky Poo
3 mois il y a

Je reviendrai ! Je viens juste de me l’acheter 😉

Chicky Poo
2 mois il y a
Reply to  Soukee

Je te rejoins complètement ! Je l’ai terminé il y a deux jours, j’ai passé deux petites soirées dessus, un vrai plaisir 🙂

Lou
Lou
3 mois il y a

Oh là là tu me donnes très envie de me plonger au plus vite dans le 3e puis celui-ci. Enfin, l’envie était là mais après t’avoir lue je suis d’autant plus curieuse. J’ai hâte de voir comment la psychologie des personnages évolue, ainsi que l’enquête menée en parallèle selon l’extraction sociale. Cette notion de classes est toujours très présente dans ces romans, et plutôt bien traitée.

eimelle
3 mois il y a

je ne connais pas encore, c’est noté!

FondantGrignote
3 mois il y a

hello Soukee !! Bon il faudrait donc vraiment que je poursuivre la série … (même si le tome 1 ne m’avait qu’à moitié emballée). Bonne semaine et bises ensoleillées! 🙂

12
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x