Littérature française

Numéro deux, David Foenkinos

Numéro deux est le dernier roman de David Foenkinos paru en janvier dernier chez Gallimard.

1999, la saga Harry Potter commence à faire sensation dans les cours d’écoles anglaises quand David Heyman, producteur britannique, décide de porter à l’écran le premier tome de la saga . Commence alors le casting pour trouver celui qui incarnera le petit sorcier promis à un grand avenir. Les candidats sont nombreux, mais rapidement, deux sortent du lot, Daniel et Martin. Cette histoire est l’histoire de Martin, celui qui n’a pas été choisi pour interpréter Harry Potter.

Vous le savez, entre Harry Potter et moi, c’est une grande histoire d’amour qui dure depuis plus de vingt ans. J’en ai même fait le sujet d’un de mes mémoires de Master, c’est dire ! Alors quand j’ai découvert ce roman, ma curiosité a été évidemment titillée. Car si les livres à propos de cette série pullulent, personne ne semblait s’être intéressé au destin de celui qui avait été en lice pour incarner le jeune sorcier orphelin, et n’avait pas été retenu.

J’ai trouvé cette idée de Foenkinos géniale et surtout, elle m’a fait me rendre compte que je ne m’étais jamais posé cette question. Qu’advient-il de ceux qui sont mis de côté et qui voient leur échec partout, comme avec Harry Potter ? L’auteur mêle avec brio faits réels et fictifs – Martin, notamment, est un personnage fictif – tout en imaginant le quotidien de ce petit garçon, à qui on aurait fait toucher du doigt les étoiles avant de lui enlever un rêve qu’il n’avait jusque là jamais imaginé. Comment vivre avec ce constat d’échec face à ses yeux chaque jour ? Comment se construire avec cette idée ?

Foenkinos traite cette question avec subtilité, s’attachant à étudier la psychologie de son personnage, les souffrances qu’il traverse et l’impuissance de son entourage à l’aider. Le style est agréable à lire, imagé sans s’encombrer de fioriture et l’intrigue avance à bon pas. L’auteur émaille son récit d’anecdotes véritables sur la saga et mêle brillamment histoire et fiction jusqu’au dénouement.

Un roman à ne pas louper si vous êtes fan de la série, mais un roman aussi à découvrir si vous avez envie de réfléchir à ce que vivent ceux qui sont restés dans l’ombre, comme Martin. Une belle occasion de réfléchir à la question de l’échec et de la construction personnelle. Bref, j’ai adoré !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Chicky Poo
4 mois il y a

Le sujet est original je trouve ! J’ai bien aimé le roman, j’ai renoué avec Foenkinos, mais j’avoue que je n’ai pas forcément été super séduite par l’écriture. Mais ça reste une bonne lecture 🙂

2
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x