Littérature française

Les bouffeurs anonymes, Marie Aline

Les bouffeurs anonymes est le premier roman de la critique gastronomique à M, le magazine du Monde Marie Aline. Il est paru en avril dernier chez Harper Collins.

La France est devenue un état autocratique où le bien-être est devenu obligatoire. Le bien manger, le manger sain, est devenu obligatoire et Toma, qui rêvait de devenir détective privé, occupe finalement la fonction de critique gastronomique. Alors qu’il est habitué à prôner la nourriture saine, Toma est un soir attiré par des lueurs étranges émanant d’un fast food. En s’approchant pour épier, il découvre une véritable réunion clandestine. Celle de véritables accros à la nourriture, des bouffeurs anonymes qui viennent partager et échanger sur leur addiction. Dans cette société normalisée et lissée, Toma sent qu’il tient un scoop. Il décide d’infiltrer le groupe pour écrire l’article de sa vie.

Intriguée par le résumé de ce roman, je me suis plongée dedans avec curiosité. Et je dois dire que je n’ai pas été déçue. Marie Aline offre à son lecteur un premier roman qui oscille entre dystopie et critique de la société actuelle, tout en interrogeant sans cesse notre part d’humanité et de sauvagerie. Maîtrisant le sujet de la critique gastronomique – puisque c’est son métier – elle dresse le portrait d’un héros mal dans son métier, écrasé par un chef tout-puissant et une société qui le confine à l’ultra sain.

S’interrogeant sur les tabous de notre société, l’ensemble est parfois dérangeant, toujours fin et intelligent et porté par une plume soignée et imagée.

J’ai pris beaucoup de plaisir à m’immerger dans ces pages, à m’infiltrer aux côtés de Toma dans ce groupe de la honte, de ceux qui ne parviennent pas à maîtriser leurs pulsions et j’ai beaucoup réfléchi à ce que notre société renvoie comme image et comme injonctions sous-jacentes quant à la nourriture. Bref, un excellent premier roman que j’ai dévoré – c’est le cas de le dire – et que je vous encourage à découvrir vous aussi. Merci aux éditions Harper Collins pour cette lecture rafraîchissante autant que pertinente.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Fattorius
6 mois il y a

Dès que ça parle de « bouffe », ça me parle! 🙂 Je vais donc retenir cette référence. Merci pour le partage!

Chicky Poo
6 mois il y a

Oh ben dis, ça a l’air très étrange et un peu barré ! Je vais le noter pour ma médiathèque et surveiller le réseau pour essayer de mettre la main dessus 🙂

4
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x