Thrillers

La délégation norvégienne, Hugo Boris

22392977_3921710Commencé un soir, lu dans la continuité, La délégation norvégienne est le deuxième roman de l’écrivain Hugo Boris, après Le baiser dans la nuque.

René Derain part en séjour de chasse avec six inconnus, au fin fond de la forêt norvégienne. Peu avant son arrivée, son chien semble terrorisé par quelque chose dans la forêt. René n’y prend garde et arrive au chalet qu’il a réservé avec les autres convives. Plusieurs nationalités et personnalités s’y côtoient. La partie de chasse s’annonce intéressante !
Mais la tension monte lentement. Rien ne semble normal. Le héros ne comprend pas : les paroles sonnent faux et tout semble factice dans ce weekend. Leur hôte est absent mais personne ne semble s’en préoccuper outre mesure…
Le jour où, suite à une tempête de neige, ils se retrouvent isolés dans cette cabane, sans eau ni vivres, la tension atteint son paroxysme et la folie point. Vont-ils s’en sortir ? Et qu’est ce qui les observe, à  l’extérieur, aller lentement vers l’inéluctable ?

Roman très court, certes, mais très bien mené. En 267 pages, Hugo Boris transforme une partie de chasse somme toute banale en lieu de toutes les tensions.
L’aspect bestial est là, représenté par ces animaux victimes, ces gibiers, mais aussi par le côté carnassier des participants. Une question se pose très vite : qui est le bourreau et qui sera le prochain gibier ?
Mais ne vous méprenez pas ! Ni fantastique ni gore dans ce roman, mais plutôt un thriller psychologique qui joue avec les nerfs du lecteur. La tension monte petit à petit, les masques glissent, les apparences s’effondrent… Le héros s’interroge, et avec lui le lecteur.
Une intrigue simple mais bien menée,
une fin très originale, des personnages humains et inquiétants… Bref, un très bon moment de lecture !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

10 Commentaires
le plus ancien
le plus récent
Inline Feedbacks
View all comments
Anonyme
Anonyme
2021 années il y a

il a l’air très sympa, je le note

Anonyme
Anonyme
2021 années il y a

Très sympa en effet !!

Anonyme
Anonyme
2021 années il y a

Oui, ça m’a l’air tout à fait à mon goût ! Et l’autre roman, Le baiser dnas la nuque, est-il aussi bien ?

Anonyme
Anonyme
2021 années il y a

Tant mieux Pickwick!!!
Par contre, je ne peux pas te dire pour son premier roman : je ne l’ai pas lu…

Anonyme
Anonyme
2021 années il y a

Pas de souci, une escapade dans le grand nord sera déjà bien ! ‘fin, une 2e en fait, je ‘sors’ juste du Groenland. Il faut croire que j’ai besoin de lectures ‘polaires’ avant de plonger dans la littérature indienne [Clin d oeil]

Anonyme
Anonyme
2021 années il y a

Ouah ! Quelle chance ! Ça devait être génial… Déjà quand j’étais en Islande j’avais l’impression d’être très au Nord, mais le Groenland, ça fait rêver…

Anonyme
Anonyme
2021 années il y a

Noté depuis longtemps et pourtant toujours pas lu !

Anonyme
Anonyme
2021 années il y a

On est tous comme ça… S’il y en avait qu’un encore… Mais moi je me dis ça pour tellement de livres !! (et particulièrement pour La recherche de Proust, trouvée d’occas’ chez un bouquiniste…)

Anonyme
Anonyme
2021 années il y a

L’auteur était en signature aujourd’hui
Un auteur sympathique à rencontrer qui a expliqué le pourquoi des dernières pages toujours liées ensembles afin que le lecteur impatient prenne ou non la décision de commettre l’irréparable en prenant son coupe papier… pour couper le roman ! Une nouvelle voix qui ouvre d’autres horizons de lectures !

Anonyme
Anonyme
2021 années il y a

@Moune : Génial ! J’aurais vraiment aimé le rencontrer !! J’ai trouvé cette fin vraiment originale et l’implication du lecteur dans la fiction assez terrifiante…

10
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x