Documentaires

Zéro Déchet, Béa Johnson

Zéro déchet, Béa JohnsonZéro Déchet est un livre de la française émigrée au Etats-Unis Béa Johnson paru en 2013 aux éditions Les Arènes.

A l’origine, un blog – Zero Waste Home – et le projet un peu fou de faire disparaître tous les déchets de sa maison, avec comme crédo 5 verbes :  Refuser, Réduire, Réutiliser, Recycler, Composter. Voilà comment tout a commencé pour Béa Jonhson. Quand elle se lance dans cette aventure un peu folle en 2008, son entourage s’étonne et n’y voit que lubie éphémère. Cinq ans plus tard, et avec moins d’un litre de déchets annuels pour sa famille de quatre personnes, celle qui est devenue le porte-parole du zéro déchet publie un livre dans lequel elle nous fait part du fruit de ses réflexions et nous délivre de précieux conseils.

J’avais entendu parler de Béa Johnson à la sortie de son livre, mais il faut croire qu’à l’époque j’étais trop centrée sur ma petite personne pour lever le nez et me soucier de l’environnement et de l’avenir de l’Humanité… Aujourd’hui, et après avoir vu le film Demain de Cyril Dion et Mélanie Laurent, cette idée a pris tout son sens et ce livre a trouvé une résonance en moi. En bref, j’ai eu un déclic.

J’ai toujours été très concernée par l’environnement et j’ai essayé pas mal de choses dans le passé (quand j’étais une toute jeune étudiante toulousaine, je n’avais pas de voiture mais un vélo, utilisais des noix de lavage pour ma lessive et achetais déjà mes livres d’occasion chez des bouquinistes !) mais j’ai eu envie d’aller plus loin. De réfléchir davantage à la question. Et cette lecture m’en a donné l’occasion. 

Sans aller jusqu’à utiliser de la mousse en guise de papier toilette (l’auteure s’est elle-même égarée un temps dans cette voie !), il y a dans ce livre une foule d’idées à piocher selon son quotidien, son mode de vie, ses priorités. Sans être moralisatrice ou culpabilisante, Béa Johnson nous donne une sacrée dose d’énergie positive pour changer les choses. Je ne vous parle pas du budget, car comme l’annonce la couverture, réduire ses déchets permet de faire de sacrées économies ! Pourquoi donc s’en priver ? Pour ceux qui pensent encore que la préoccupation environnementale est le fait de bobos désoeuvrés qui s’entichent de causes tendances avant de les délaisser, allez jeter un oeil au film de Cyril Dion et Mélanie Laurent et rendez vous compte à quel point c’est le fait de tous et que notre humanité dépend de ce que nous sommes en train de faire. Non, réduire ses déchets ce n’est pas juste une lubie d’une mère au foyer qui a tout son temps (Béa Johnson a dû affronter des détraqueurs qui l’ont attaquée sur ce terrain-là), ni la préoccupation des végétariens amis des animaux. C’est une question de société. Elles sont nombreuses les voix qui le disent depuis longtemps. Maintenant, il est temps d’agir. Si chacun changeait ne serait-ce qu’une habitude, notre avenir et celui de notre planète seraient différents…

Pour ma part, après avoir dévoré ce livre en trois jours, j’ai réfléchi à ce que je faisais déjà et à ce que je voulais mettre en place de plus. Et parce que je me dis que ça peut être inspirant ou faire naître une énergie et une volonté nouvelles chez certains, voici le fruit de mes réflexions :

Voici ce que j’avais déjà mis en place

Refuser

  • tout sac plastique: je me balade toujours avec un mini-sac pliable de Mark&Spencer que j’aime d’amour sur moi.
  • toute publicité : j’ai un Stop Pub sur ma boîte aux lettres depuis plus de dix ans. Je n’éprouve aucun manque à feuilleter les publicités : c’est un gain de temps et d’argent (je ne suis pas tentée d’aller acheter des objets ou de la nourriture en promotion, dont je n’avais pas besoin à l’origine).
  • les fruits et légumes qui ne sont pas originaires de France pour amoindrir leur empreinte carbone (sauf pour les agrumes et les rares fruits exotiques que j’achète, comme les bananes).

Réduire

  • les objets qui rentrent chez moi : je réfléchis à l’utilité et l’usage futur de chaque objet avant de l’acquérir
  • ma consommation de viande (bon c’est facile parce que je n’étais pas amateur mais l’impact est réel sur l’environnement)
  • mes trajets en voiture : l’essentiel de mes trajets se fait en transports en commun et à pied, j’ai même abandonné mon diesel au profit d’une petite voiture essence plus adaptée à mes rares déplacements
  • les compositions à rallonge dans ce que je mange et ce que j’utilise pour ma salle de bain et mon ménage. J’utilise ainsi l’huile de coco ou d’olive pour faire des masques pour les cheveux, un pain de savon pour me laver au lieu de gels douches, du savon noir pour faire mon ménage, du bicarbonate de soude pour blanchir mon linge et mes dents, du vinaigre blanc pour nettoyer mes vitres et détartrer mes appareils électroménagers (bouilloire, lave-linge, etc.).
  • ma consommation d’électricité en remplaçant toutes mes ampoules par des LED et en ayant opté pour une électricité 100% verte.
  • ma consommation d’eau en coupant l’eau quand je me douche et en utilisant un pommeau qui insuffle de l’air et fait économiser 30% d’eau.
  • les médicaments pour éviter qu’ils soient rejetés dans les toilettes par les urines et polluent : je me soigne au maximum par homéopathie et remèdes naturels (décoction de gingembre, lavage de nez à l’eau de mer, tisane de thym et de miel, etc.)
  • mes déchets de protections périodiques : j’utilise une cup depuis un an.
  • mes déchets numériques : j’ai une barre de favoris assez développée pour éviter de systématiser l’usage d’un moteur de recherche pour aller sur un site que je connais déjà (une recherche Google utilise autant d’énergie que pour chauffer une tasse de café) et j’utilise Ecosia, un moteur de recherche engagé dans une démarche de développement durable en luttant contre la déforestation grâce aux revenus engendrés par la publicité.
  • les emballages : je fais mes yaourts depuis dix ans (j’ai une yaourtière du tonnerre !) et j’adore l’idée de prendre 5mn pour faire une douzaine de yaourts maison (même si ces derniers temps, à cause de mes problèmes articulaires, j’ai réduit les produits laitiers et n’en mange quasi plus).

Réutiliser

  • acheter d’occasion : cela fait longtemps que j’achète sur divers sites ou en brocante (livres, jeux vidéos, console, même ma cuisinière trouvée 40€ sur Leboncoin !)

Recycler 

  • le verre
  • le papier écrit d’un côté devient un brouillon pour faire mes courses. 

Composter

  • jamais eu de jardin, mais je n’ai jamais sauté le pas d’avoir un compost intérieur !

 

 Et voilà ce que je vais faire pour aller plus loin

Refuser

  • ce qui est gratuit si je n’en ai pas l’utilité ou que ça fait doublon chez moi (stylos, échantillons de parfums, etc.)

Réduire

  •  les mails dans ma boîte mail pour éviter de stocker inutilement des données numériques et faire tourner des serveurs en plus
  • les emballages en privilégiant le vrac et en faisant mes courses avec des bocaux pour prendre la quantité dont j’ai besoin. Je vais aussi me coudre des sacs légers en soie pour peser mes fruits et légumes au supermarché.
  • mes produits ménagers en utilisant davantage les propriétés du vinaigre blanc et du bicarbonate de soude. 

Réutiliser

  • les objets de mon quotidien en les détournant au lieu de systématiquement les jeter (dernier exemple en date : deux bougies en verre terminées que j’ai nettoyées et qui trônent désormais fièrement dans ma salle de bain : une remplie de cotons, l’autre de cotons-tiges), acheter des vêtements d’occasion dans des fripes vintage (je sens que soeurette sera mon alliée imparable pour ce type de shopping !)

Recycler

  • tout carton et papier pour qu’ils soient recyclés.

Composter

  • bon, ce n’est toujours pas prévu !

« Ne doutez jamais qu’un petit groupe de citoyens engagés et réfléchis puisse changer le monde. D’ailleurs, rien d’autre n’y est jamais parvenu. » Margaret Mead, anthropologue américaine (p.369)

Et vous, quels sont vos gestes pour la planète, pour vos enfants, pour notre avenir ?

Ce billet vous donne-t-il envie de changer quelque chose ?

 

Une vidéo pour découvrir Béa Johnson et son mode de vie minimaliste

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

72 Commentaires
Oldest
Newest
Inline Feedbacks
View all comments
Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

Bravo soeurette, super billet et super démarche 😍😍😍 Et oui je valide pour le shopping 😅 !
Je suis encore complétement galvanisée par le film « Demain », et j’ai de la lecture pour ce soir 📖🍵😉 Quel beau message ďespoir ! 🌿♻

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

Merci soeurette ! Je savais que mon billet ne te laisserait pas insensible, vue la démarche que tu engages toi aussi. Bonne lecture de Zéro déchet et à très vite pour des conseils et des astuces échangés !

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

Génial ton billet!!! Ta phrase sur le petit groupe engagé qui peut changer le monde est tellement vraie!! Et une fois que l’on a compris ça, on a encore plus envie de continuer ou commencer à réduire ses déchets même si beaucoup nous oppose de faux arguments… Voici ce que je fais déjà : Je refuse les sacs plastiques et les échantillons. Je fais mes courses à la boucherie avec mes contenant en verre. Je change mes Tupperware contre des contenant en verre car le plastique c’est néfaste pour la santé. Je me suis cousu des lingettes démaquillantes il y… Lire la suite »

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

Oh merci Hélène pour ce commentaire hyper détaillé et même si je savais beaucoup de choses, c’est chouette de voir tour ce que tu fais déjà et ce que tu te mets comme nouveaux défis ! Tu fais partie des gens a qui agissent pour l’avenir et c’est bien inspirant ! Merci ! Je me rends compte que j’ai oublié des choses dans mon récap : j’utilise une cup moi aussi , je fais mes yaourts, je me démaquille avec un gel moussant sans savon acheté en bouteille de 1L donc pas de lingettes ni de cotons pour me démaquiller… Lire la suite »

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

ça fait plaisir de voir que de plus en plus de personnes se soucient de ce qu’elles produisent et des petites choses qu’elles peuvent facilement mettre en place pour limiter leurs déchets et donc leur impact sur l’environnement. Je valide cette démarche à 1000 % depuis de nombreuses années et je suis heureuse de voir que l’on me regarde de moins en moins comme E.T. !

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

Oh non, tu n’es pas E.T., loin de là. Tu fais partie des gens concernés par cette question et qui en a compris les enjeux depuis bien longtemps. Bien contente de savoir que nous avons ce point commun

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

Jusqu’à il y a quelques années, j’avais zéro conscience écologique, dans le sens où je tenais le discours bien connu « que les grands groupes pollueurs fassent d’abord des efforts, ensuite on pourra me demander d’en faire ». Puis j’ai arrêté de manger de la viande, je suis passée à la slow cosmétique, et même si je l’ai fait pour des raisons de santé, eh bien il semble que j’ai développé une petite préoccupation pour ma planète. Je fais certains gestes, je réfléchis à d’autres, ça se met en place petit à petit. En revanche, il y a des choses que je… Lire la suite »

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

Coucou Caro, ce qui est important je pense, c’est de chacun prendre conscience de nos petites habitudes néfastes pour le futur de notre planète et de l’humanité. Que tu sois végétarienne est déjà énorme au point de vue écologique (et pas seulement pour la défense des animaux, mais pour l’humanité aussi, vus le nombre de litres d’eau que nécessitent les champs pour nourrir une vache amenée à maturité pour servir des steaks hachés) et tous les petits gestes que tu penses pour la planète sont importants. Les petits gestes de chacun font la différence. Après, chacun est libre de faire… Lire la suite »

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

Je ne suis pas végétarienne mais pescitarienne, je mange toujours poisson et fruits de mer (même si 90 % de mes repas sont totalement végés)- cela dit, à ma grande surprise, ça commence à me poser des problèmes d’éthique alors qu’à la base j’ai arrêté la viande parce que je pense que c’est mauvais pour la santé et pas pour les animaux ni par écologie… bref je suppose que certains gestes et réflexions en amènent d’autres Pour en revenir à la question des cotons/ lavables, après avoir posté mon commentaire je suis allée me renseigner sur cette question de l’eau… Lire la suite »

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

Ah c’est marrant, moi j’avais arrêté la viande pour la cause animale mais je n’avais pas réussi à arrêter le poisson (je suis trop fan de sushiiiiiiis !! ) et du coup ma démarche me gênait profondément. Je la trouvais incomplète, sélective. Je trouvais injuste de m’émouvoir pour la souffrance du veau, de l’agneau ou du poulet mais rester froidement indifférent face à l’asphyxie de la crevette ou du saumon. Ce n’est pas parce que ce ne sont pas des animaux mignons qu’il ne faut pas se sentir concerné par leur sort. Du coup, comme j’étais pleine de contradictions, j’ai… Lire la suite »

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

Tu fais déjà beaucoup ! J’ai longtemps réfléchi à ce que je pouvais faire et j’applique pas mal de petits gestes écolos au quotidien : remplacer les serviettes en papier par des serviettes en tissu, faire mes produits d’entretien moi-même, utiliser du savon solide plutôt que des gels douche, utiliser une cup, du déo solide, des lingettes démaquillantes DIY… Acheter local le plus souvent possible, réunir les achats de plusieurs personnes pour limiter les déplacements, utiliser des gourdes et des sachets réutilisables pour les tartines de la poulette et ses compotes, composter, réutiliser les bocaux en verre, utilser des sacs… Lire la suite »

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

Merci beaucoup ! Toi aussi tu fais beaucoup de choses pour la planète ! Moi aussi je viens d’arrêter le sopalin et j’utilise maintenant une serviette en tissu. A lire ton commentaire (et ceux des autres aussi), je me rends compte qu’on est beaucoup à avoir conscience de l’urgence de faire quelque chose et de multiplier des petits gestes du quotidien qui feront, c’est certain, la différence. Alors merci de ton passage ici et de ton commentaire. Je te souhaite une belle journée aussi !

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

Super! Et bon plan de match! C’est vraiment petit à petit que ces nouvelles habitudes vont se créer. Je t’encourage dans ta démarche.

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

Merci beaucoup Jule

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

J’essaie comme toi de faire le plus de choses possibles pour limiter mon impact sur l’environnement, mais ça dépend beaucoup des situations personnelles. Par exemple, je vis dans un pays nordique où il n’y a aucune production de fruits et légumes locaux pendant six mois de l’année, et où tous les magasins de fruits et légumes obligent à utiliser des sacs plastiques pour emballer, peser et étiqueter les fruits et légumes qu’on achète. D’un autre côté, c’est relativement facile d’y être végétarien, ce que je suis devenue, en partie à cause de l’impact de la production de viande sur l’environnement.… Lire la suite »

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

Je suis entièrement d’accord avec toi : il faut faire avec nos possibilités. Mais si tout le monde intégrait le facteur « environnement » dans son quotidien, c’est sûr que les choses changeraient ! Tu fais beaucoup toi aussi, vraiment. Et c’est encourageant de lire des commentaires comme le tien. Mais effectivement, parfois on ne peut pas faire plus et c’est un peu rageant (mais tu ne vas pas te saigner pour acheter une nouvelle voiture ni cesser de manger des légumes pour éviter les sacs plastiques !) ) Petite question indiscrète : dans quel pays vis-tu ? Bonne continuation en tout… Lire la suite »

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

J’habite en Finlande On a toujours tendance à penser que les pays nordiques sont à la pointe de la protection environnementale et tout ce qui va avec, mais ce n’est pas nécessairement le cas. Par exemple le tri des déchets n’est pas obligatoire, alors qu’il l’est en Belgique d’où je viens, et les parcs à containers pour les tris des déchets encombrants ou plus spécifiques (électronique, déchets de jardinage, meubles, trucs polluants) sont payants et pas bon marché du tout. Heureusement que les gens sont très disciplinés et payent au lieu de déposer leurs déchets dans un coin tranquille…

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

Oh c’est chouette ! J’adorerais découvrir la Finlande. Moi j’avais été surprise quand j’avais visité la Suède de voir le tri des déchets hyper développé (j’hésitais toujours beaucoup dans les auberges de jeunesse où on dormait, devant la multitude de poubelles possibles !) Par contre ce que tu me dis sur les décharges spécifique ou sur la non obligation des déchets m’étonne. Comme quoi, tu as raison, les représentations des pays scandinaves sont un peu trompeuses en matière d’environnement, et j’aurais pensé que c’était plus développé… Heureusement en effet que les gens sont disciplinés et payent… Sinon ça serait catastrophique… Lire la suite »

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

ha donc ça y est tu es allée voir Demain , je pense que je lirai ce livre à l’occasion. Je vois que tu es en train de lire Le charme discret de l’intestin, ça me fait penser qu’on me l’a prêté, il faudrait que je profite des vacances de février pour le lire. J’ai hâte de savoir comment s’est passé ton weekend à Porto!

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

Oui… Quelle claque ! Et quel regain d’énergie après ! Oui je suis plongée dans les affres de nos intestins et c’est passionnant ! Weekend fabuleux à Porto. J’ai adoré !!! Quelle ville agréable, calme, à l’ambiance si particulière. Je m’y suis sentie tellement bien… Je vais faire un billet sur le blog avec plus de photos que sur IG quand je trouverai 2 mn et que je serai moins malade (j’y suis allée en étant fiévreuse, c’était pas le top mais tant pis !) Merci de tes conseils en tout cas !! Bizzz

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

Pour le compost en appart, tu peux essayer le lombri-compost !

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

Tu as essayé ? Je ne connais personne dans mon entourage qui le fait et je serais curieuse d’avoir des retours…

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

Une amie à moi le fait (nous avons la chance d’avoir un compost au fond du jardin). Ca ne sent pas, et chaque année, elle nous fait passer une bouteille de « jus » de déchets qui ravit mes plantes !

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

Ah c’est bien… Bon je crois que je ne suis pas encore vraiment prête à sauter le pas. Un jour peut-être ?^^

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

bonjour, je suis votre blog depuis quelques temps, mais je n’avais jamais commenté. Ma maman a aussi lu ce livre est elle met en place des petites choses (mouchoirs en tissus, bocaux en verre par exemple…). Pour le compost, comme elle n’a pas de jardin, elle a trouvé une association qui recueille les déchets compostables des particuliers et qui l’utilise pour le jardin de l’association. Ma maman arrive à déposer environ 4kg tous les 15 jours. Je trouve que c’est une très bonne solution quand on a pas de jardins et que l’on cherche à réduire ses déchets. Je pense… Lire la suite »

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

Bonjour Lilly, merci de votre commentaire. Je ne connaissais pas du tout cette initiative et effectivement je vais regarder si une telle association existe près de chez moi ou si une des villes par lesquelles je passe régulièrement propose un compost public. C’est une très bonne idée. Oui j’avoue que le lombri-compost me rebute de prime abord mais j’aimerais avoir des témoignages de gens qui l’ont expérimenté et avec qui je pourrais en parler pour me faire un avis. C’est vrai que l’idée de vers chez soi me dégoûte un peu quand même mais je pourrais changer d’avis. Bonne continuation… Lire la suite »

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

C’est un excellent billet ! Bravo pour ton engagement, je commence à m’y mettre aussi, surtout après avoir visité le centre de tri des déchets avec mes élèves le mois dernier ! Bonne fin de journée, des bisous !!

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

Merci Ismérie ! Ca devait être très parlant de visiter un centre de tri des déchets. Ca m’intéresserait beaucoup ! Bonne continuation toi aussi alors et bravo de t’y mettre ! Bisous

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

J’ai vu beaucoup de reportages sur elle et un moment que je veux le lire son livre.
Il est à la médiathèque, ça tombe bien.

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

Ah oui, l’occasion est trop belle de ne pas le lire. Tu vas voir, ça fait bien réfléchir ! Bonne lecture !

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

je fais à peu près comme toi, je suis aussi une pro du compost. Par contre, je vis dans un trou paumé donc je prends la voiture pour absolument tout. Et je ne fais pas toujours attention à la provenance des fruits et légumes tout simplement parce qu’il n’y a pas toujours du français! (pourquoi les pommes ne seraient-elles pas toutes d’origine France, ça me dépasse ça!!!) Je suis une écolo dans l’âme mais pas extrémiste, et j’aimerais que le gouvernement se bouge. Par exemple, pourquoi proposer encore des fraises à Noël??? Y’en a pas, y’en a pas, personne ne… Lire la suite »

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

Roooh mais on est d’accord ! Parce que si on propose des fraises ou des tomates à Noël, certains en achètent, donc créent une demande, tout en ne se rendant pas compte de l’aberration de la chose. Je suis toujours étonnée quand je discute avec des gens qui n’ont aucune connaissance des saisons en l’agriculture… Mais finalement, ce n’est pas étonnant vu qu’on trouve de tout, tout le temps. Non, des fraises en décembre ce n’est pas naturel. S’il y en a, c’est pour répondre à un besoin qui ne devrait même pas exister. L’Homme se veut tout-puissant, à ignorer… Lire la suite »

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

Cela fait un petit moment qu’il me fait de l’oeil mais là tu viens de finir de me convaincre !

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

Ah super ! J’espère que tu auras toi aussi un déclic et que tu piocheras de chouettes idées dedans

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

Coucou ! Découvert chez toi, je viens de lire et chroniquer à mon tour ce livre qui bouleverse, dans le bon sens, mon quotidien depuis quelques semaines ! Je me pose quelques questions à la fin de mon billet, n’hésite pas si tu as des pistes !! Bises

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

Ah super, j’attendais d’avoir du temps pour te répondre er filer voir ton article ! Ravie en tout cas de t’avoir donné envie de le découvrir et d’engager une démarche ! Bizzz

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

Bravo soeurette, super billet et super démarche 😍😍😍 Et oui je valide pour le shopping 😅 !
Je suis encore complétement galvanisée par le film « Demain », et j’ai de la lecture pour ce soir 📖🍵😉 Quel beau message ďespoir ! 🌿♻

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

Merci soeurette ! Je savais que mon billet ne te laisserait pas insensible, vue la démarche que tu engages toi aussi. Bonne lecture de Zéro déchet et à très vite pour des conseils et des astuces échangés !

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

Génial ton billet!!! Ta phrase sur le petit groupe engagé qui peut changer le monde est tellement vraie!! Et une fois que l’on a compris ça, on a encore plus envie de continuer ou commencer à réduire ses déchets même si beaucoup nous oppose de faux arguments… Voici ce que je fais déjà : Je refuse les sacs plastiques et les échantillons. Je fais mes courses à la boucherie avec mes contenant en verre. Je change mes Tupperware contre des contenant en verre car le plastique c’est néfaste pour la santé. Je me suis cousu des lingettes démaquillantes il y… Lire la suite »

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

Oh merci Hélène pour ce commentaire hyper détaillé et même si je savais beaucoup de choses, c’est chouette de voir tour ce que tu fais déjà et ce que tu te mets comme nouveaux défis ! Tu fais partie des gens a qui agissent pour l’avenir et c’est bien inspirant ! Merci ! Je me rends compte que j’ai oublié des choses dans mon récap : j’utilise une cup moi aussi , je fais mes yaourts, je me démaquille avec un gel moussant sans savon acheté en bouteille de 1L donc pas de lingettes ni de cotons pour me démaquiller… Lire la suite »

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

ça fait plaisir de voir que de plus en plus de personnes se soucient de ce qu’elles produisent et des petites choses qu’elles peuvent facilement mettre en place pour limiter leurs déchets et donc leur impact sur l’environnement. Je valide cette démarche à 1000 % depuis de nombreuses années et je suis heureuse de voir que l’on me regarde de moins en moins comme E.T. !

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

Oh non, tu n’es pas E.T., loin de là. Tu fais partie des gens concernés par cette question et qui en a compris les enjeux depuis bien longtemps. Bien contente de savoir que nous avons ce point commun

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

Jusqu’à il y a quelques années, j’avais zéro conscience écologique, dans le sens où je tenais le discours bien connu « que les grands groupes pollueurs fassent d’abord des efforts, ensuite on pourra me demander d’en faire ». Puis j’ai arrêté de manger de la viande, je suis passée à la slow cosmétique, et même si je l’ai fait pour des raisons de santé, eh bien il semble que j’ai développé une petite préoccupation pour ma planète. Je fais certains gestes, je réfléchis à d’autres, ça se met en place petit à petit. En revanche, il y a des choses que je… Lire la suite »

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

Coucou Caro, ce qui est important je pense, c’est de chacun prendre conscience de nos petites habitudes néfastes pour le futur de notre planète et de l’humanité. Que tu sois végétarienne est déjà énorme au point de vue écologique (et pas seulement pour la défense des animaux, mais pour l’humanité aussi, vus le nombre de litres d’eau que nécessitent les champs pour nourrir une vache amenée à maturité pour servir des steaks hachés) et tous les petits gestes que tu penses pour la planète sont importants. Les petits gestes de chacun font la différence. Après, chacun est libre de faire… Lire la suite »

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

Je ne suis pas végétarienne mais pescitarienne, je mange toujours poisson et fruits de mer (même si 90 % de mes repas sont totalement végés)- cela dit, à ma grande surprise, ça commence à me poser des problèmes d’éthique alors qu’à la base j’ai arrêté la viande parce que je pense que c’est mauvais pour la santé et pas pour les animaux ni par écologie… bref je suppose que certains gestes et réflexions en amènent d’autres Pour en revenir à la question des cotons/ lavables, après avoir posté mon commentaire je suis allée me renseigner sur cette question de l’eau… Lire la suite »

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

Ah c’est marrant, moi j’avais arrêté la viande pour la cause animale mais je n’avais pas réussi à arrêter le poisson (je suis trop fan de sushiiiiiiis !! ) et du coup ma démarche me gênait profondément. Je la trouvais incomplète, sélective. Je trouvais injuste de m’émouvoir pour la souffrance du veau, de l’agneau ou du poulet mais rester froidement indifférent face à l’asphyxie de la crevette ou du saumon. Ce n’est pas parce que ce ne sont pas des animaux mignons qu’il ne faut pas se sentir concerné par leur sort. Du coup, comme j’étais pleine de contradictions, j’ai… Lire la suite »

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

Tu fais déjà beaucoup ! J’ai longtemps réfléchi à ce que je pouvais faire et j’applique pas mal de petits gestes écolos au quotidien : remplacer les serviettes en papier par des serviettes en tissu, faire mes produits d’entretien moi-même, utiliser du savon solide plutôt que des gels douche, utiliser une cup, du déo solide, des lingettes démaquillantes DIY… Acheter local le plus souvent possible, réunir les achats de plusieurs personnes pour limiter les déplacements, utiliser des gourdes et des sachets réutilisables pour les tartines de la poulette et ses compotes, composter, réutiliser les bocaux en verre, utilser des sacs… Lire la suite »

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

Merci beaucoup ! Toi aussi tu fais beaucoup de choses pour la planète ! Moi aussi je viens d’arrêter le sopalin et j’utilise maintenant une serviette en tissu. A lire ton commentaire (et ceux des autres aussi), je me rends compte qu’on est beaucoup à avoir conscience de l’urgence de faire quelque chose et de multiplier des petits gestes du quotidien qui feront, c’est certain, la différence. Alors merci de ton passage ici et de ton commentaire. Je te souhaite une belle journée aussi !

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

Super! Et bon plan de match! C’est vraiment petit à petit que ces nouvelles habitudes vont se créer. Je t’encourage dans ta démarche.

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

Merci beaucoup Jule

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

J’essaie comme toi de faire le plus de choses possibles pour limiter mon impact sur l’environnement, mais ça dépend beaucoup des situations personnelles. Par exemple, je vis dans un pays nordique où il n’y a aucune production de fruits et légumes locaux pendant six mois de l’année, et où tous les magasins de fruits et légumes obligent à utiliser des sacs plastiques pour emballer, peser et étiqueter les fruits et légumes qu’on achète. D’un autre côté, c’est relativement facile d’y être végétarien, ce que je suis devenue, en partie à cause de l’impact de la production de viande sur l’environnement.… Lire la suite »

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

Je suis entièrement d’accord avec toi : il faut faire avec nos possibilités. Mais si tout le monde intégrait le facteur « environnement » dans son quotidien, c’est sûr que les choses changeraient ! Tu fais beaucoup toi aussi, vraiment. Et c’est encourageant de lire des commentaires comme le tien. Mais effectivement, parfois on ne peut pas faire plus et c’est un peu rageant (mais tu ne vas pas te saigner pour acheter une nouvelle voiture ni cesser de manger des légumes pour éviter les sacs plastiques !) ) Petite question indiscrète : dans quel pays vis-tu ? Bonne continuation en tout… Lire la suite »

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

J’habite en Finlande On a toujours tendance à penser que les pays nordiques sont à la pointe de la protection environnementale et tout ce qui va avec, mais ce n’est pas nécessairement le cas. Par exemple le tri des déchets n’est pas obligatoire, alors qu’il l’est en Belgique d’où je viens, et les parcs à containers pour les tris des déchets encombrants ou plus spécifiques (électronique, déchets de jardinage, meubles, trucs polluants) sont payants et pas bon marché du tout. Heureusement que les gens sont très disciplinés et payent au lieu de déposer leurs déchets dans un coin tranquille…

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

Oh c’est chouette ! J’adorerais découvrir la Finlande. Moi j’avais été surprise quand j’avais visité la Suède de voir le tri des déchets hyper développé (j’hésitais toujours beaucoup dans les auberges de jeunesse où on dormait, devant la multitude de poubelles possibles !) Par contre ce que tu me dis sur les décharges spécifique ou sur la non obligation des déchets m’étonne. Comme quoi, tu as raison, les représentations des pays scandinaves sont un peu trompeuses en matière d’environnement, et j’aurais pensé que c’était plus développé… Heureusement en effet que les gens sont disciplinés et payent… Sinon ça serait catastrophique… Lire la suite »

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

ha donc ça y est tu es allée voir Demain , je pense que je lirai ce livre à l’occasion. Je vois que tu es en train de lire Le charme discret de l’intestin, ça me fait penser qu’on me l’a prêté, il faudrait que je profite des vacances de février pour le lire. J’ai hâte de savoir comment s’est passé ton weekend à Porto!

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

Oui… Quelle claque ! Et quel regain d’énergie après ! Oui je suis plongée dans les affres de nos intestins et c’est passionnant ! Weekend fabuleux à Porto. J’ai adoré !!! Quelle ville agréable, calme, à l’ambiance si particulière. Je m’y suis sentie tellement bien… Je vais faire un billet sur le blog avec plus de photos que sur IG quand je trouverai 2 mn et que je serai moins malade (j’y suis allée en étant fiévreuse, c’était pas le top mais tant pis !) Merci de tes conseils en tout cas !! Bizzz

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

Pour le compost en appart, tu peux essayer le lombri-compost !

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

Tu as essayé ? Je ne connais personne dans mon entourage qui le fait et je serais curieuse d’avoir des retours…

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

Une amie à moi le fait (nous avons la chance d’avoir un compost au fond du jardin). Ca ne sent pas, et chaque année, elle nous fait passer une bouteille de « jus » de déchets qui ravit mes plantes !

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

Ah c’est bien… Bon je crois que je ne suis pas encore vraiment prête à sauter le pas. Un jour peut-être ?^^

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

bonjour, je suis votre blog depuis quelques temps, mais je n’avais jamais commenté. Ma maman a aussi lu ce livre est elle met en place des petites choses (mouchoirs en tissus, bocaux en verre par exemple…). Pour le compost, comme elle n’a pas de jardin, elle a trouvé une association qui recueille les déchets compostables des particuliers et qui l’utilise pour le jardin de l’association. Ma maman arrive à déposer environ 4kg tous les 15 jours. Je trouve que c’est une très bonne solution quand on a pas de jardins et que l’on cherche à réduire ses déchets. Je pense… Lire la suite »

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

Bonjour Lilly, merci de votre commentaire. Je ne connaissais pas du tout cette initiative et effectivement je vais regarder si une telle association existe près de chez moi ou si une des villes par lesquelles je passe régulièrement propose un compost public. C’est une très bonne idée. Oui j’avoue que le lombri-compost me rebute de prime abord mais j’aimerais avoir des témoignages de gens qui l’ont expérimenté et avec qui je pourrais en parler pour me faire un avis. C’est vrai que l’idée de vers chez soi me dégoûte un peu quand même mais je pourrais changer d’avis. Bonne continuation… Lire la suite »

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

C’est un excellent billet ! Bravo pour ton engagement, je commence à m’y mettre aussi, surtout après avoir visité le centre de tri des déchets avec mes élèves le mois dernier ! Bonne fin de journée, des bisous !!

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

Merci Ismérie ! Ca devait être très parlant de visiter un centre de tri des déchets. Ca m’intéresserait beaucoup ! Bonne continuation toi aussi alors et bravo de t’y mettre ! Bisous

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

J’ai vu beaucoup de reportages sur elle et un moment que je veux le lire son livre.
Il est à la médiathèque, ça tombe bien.

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

Ah oui, l’occasion est trop belle de ne pas le lire. Tu vas voir, ça fait bien réfléchir ! Bonne lecture !

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

je fais à peu près comme toi, je suis aussi une pro du compost. Par contre, je vis dans un trou paumé donc je prends la voiture pour absolument tout. Et je ne fais pas toujours attention à la provenance des fruits et légumes tout simplement parce qu’il n’y a pas toujours du français! (pourquoi les pommes ne seraient-elles pas toutes d’origine France, ça me dépasse ça!!!) Je suis une écolo dans l’âme mais pas extrémiste, et j’aimerais que le gouvernement se bouge. Par exemple, pourquoi proposer encore des fraises à Noël??? Y’en a pas, y’en a pas, personne ne… Lire la suite »

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

Roooh mais on est d’accord ! Parce que si on propose des fraises ou des tomates à Noël, certains en achètent, donc créent une demande, tout en ne se rendant pas compte de l’aberration de la chose. Je suis toujours étonnée quand je discute avec des gens qui n’ont aucune connaissance des saisons en l’agriculture… Mais finalement, ce n’est pas étonnant vu qu’on trouve de tout, tout le temps. Non, des fraises en décembre ce n’est pas naturel. S’il y en a, c’est pour répondre à un besoin qui ne devrait même pas exister. L’Homme se veut tout-puissant, à ignorer… Lire la suite »

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

Cela fait un petit moment qu’il me fait de l’oeil mais là tu viens de finir de me convaincre !

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

Ah super ! J’espère que tu auras toi aussi un déclic et que tu piocheras de chouettes idées dedans

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

Coucou ! Découvert chez toi, je viens de lire et chroniquer à mon tour ce livre qui bouleverse, dans le bon sens, mon quotidien depuis quelques semaines ! Je me pose quelques questions à la fin de mon billet, n’hésite pas si tu as des pistes !! Bises

Anonyme
Anonyme
2020 années il y a

Ah super, j’attendais d’avoir du temps pour te répondre er filer voir ton article ! Ravie en tout cas de t’avoir donné envie de le découvrir et d’engager une démarche ! Bizzz

72
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x