Documentaires

Nostalgie Friends, Kelsey Miller

Nostalgie Friends, un phénomène depuis 25 ans est un essai de la journaliste et écrivaine américaine Kelsey Miller. Il est paru en novembre dernier aux éditions Harper Collins.

En septembre 1994 débarque sur la NBC la sitcom américaine qui va révolutionner le petit écran et le faire vibrer pendant une décennie. Friends, qui raconte le quotidien de six jeunes new-yorkais, continue aujourd’hui, quinze ans après sa fin, de passionner les foules. Pourquoi et comment cette série est-elle devenue un tel phénomène de société ? Kelsey Miller revient sur cette série culte et en analyse les multiples facettes.

En immense fan de Friends devant l’Eternel, je ne pouvais pas rester indifférente lors de la parution de cet essai. Je ne savais pas à quoi m’attendre, l’ouvrant un peu avec appréhension, mais j’ai été happée en quelques pages et l’ai dévoré en un rien de temps (si on excepte les fêtes de fin d’année qui m’ont accaparée et m’ont obligé à faire une pause de lecture).

Kelsey Miller signe enfin une rétrospective digne de ce nom de cette série culte, en analysant ses thématiques, en explorant son humour, tout en revenant sur la genèse de sa création et en émaillant son propos d’anecdotes truculentes. Extrêmement bien construit et diablement étayé par des interviews et des recherches conséquentes, la journaliste nous livre un petit bijou pour tout fan de Friends qui a envie de se replonger avec nostalgie dans la série qui a bercé les 90’s. Du casting des acteurs aux multiples incidents qui ont fait que la série a failli ne pas voir le jour, Kelsey Miller nous explique ce qui se cache derrière les coulisses de ce phénomène de société. Elle propose une analyse chronologique qui permet de resituer la sitcom dans son contexte historique et de comprendre pourquoi, sans qu’on l’ait su sur le moment, celle-ci a bien failli s’arrêter plusieurs fois de façon prématurée pour des raisons diverses.

L’auteure est une grande fan elle aussi de la sitcom et nous montre ici son expertise en la matière mais ne renonce pas pour autant à pointer du doigt ce qui, en 2020, nous crispe et nous met mal à l’aise. Les blagues gay, la grossophobie ordinaire, les relents racistes de la série quasi intégralement jouée par des comédiens blancs, mais aussi la gêne par rapport à la transidentité (portée à l’écran par le père de Chandler, devenue une femme transgenre jouée par une actrice non transgenre !) ou encore le mariage homosexuel sont abordés sans détour par l’auteure qui critique et met en perspective ces points. Si aujourd’hui ces exemples font grincer beaucoup de dents, ils paraissaient lambda dans les 90’s et ne choquaient qu’une minorité de téléspectateurs. Ça fait du bien de réfléchir sur ces questions et de voir que les mentalités ont bien évolué en vingt-cinq ans.

En bref, Nostalgie Friends, un phénomène depuis 25 ans est un petit bijou qui explore tous les aspects de cette série chère à mon coeur et que je suis bien contente de ranger précieusement dans ma bibliothèque. A lire si comme moi vous êtes un fan inconditionnel – je parie que vous n’arriverez pas à lâcher le livre et que ça vous donnera envie de vous replonger encore dans la série !- ou à offrir les yeux fermés autour de vous aux fans ou aux fans en puissance. Un très grand merci aux éditions Harper Collins pour la découverte de cet essai aussi pointu qu’addictif.

4
Laisser un commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
2 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
SoukeeChicky PooFondantGrignote Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
le plus récent le plus ancien
Notifier de
FondantGrignote
Invité

Hi Soukee, how’re you doin’ ? 😉 Grande fan aussi, j’hésitais beaucoup à me procurer cet ouvrage ! tu me rassures ! j’attendrai un exemplaire d’occasion mais je me laisserai sans doute tenter à un moment donné 😉

Chicky Poo
Invité

Euh bon ben je vais passer pour la meuf cheloue de l’année… mais en fait, j’ai seulement vu quelques épisodes par-ci par-là de la série, je suis passée complètement à côté ^^