Essais

Zéro sucre : mon année sans sucre, Danièle Gerkens

Zéro sucre : mon année sans sucre est un essai de la journaliste spécialiste des questions de santé chez Elle Danièle Gerkens. Il est paru en avril 2015 aux éditions Les Arènes.

Pendant un an, Danièle Gerkens se fixe le pari d’arrêter le sucre. Omniprésent dans notre alimentation occidentale contemporaine, le sucre fait partie de notre quotidien et l’auteure se rend vite compte que s’en passer n’est pas sans difficulté. En menant une enquête de fond sur le sujet, en interrogeant des dizaines de spécialistes, en assistant à des colloques et en compulsant des centaines de documents, elle découvre les enjeux de l’industrie du sucre et ses effets sur la santé.

Si vous me suivez sur Instagram, vous n’êtes pas sans savoir que Bébé Yogi semble être très grande – ce qui vu le papa n’est pas une surprise, mais passons – et que pour maintenir mon projet d’accouchement à domicile, il a fallu ruser pour essayer de contenir sa croissance. Ma sage-femme m’a donc conseillé d’arrêter le sucre depuis le début de mon huitième mois. Cela fait donc un mois et demi que j’ai cessé de manger tout sucre simple, m’accordant une fois par jour une portion de fruits à index glycémique bas (en l’occurrence des fraises !).

Vue la situation, sortir cet essai de ma PAL me paraissait tout à fait approprié. Et je me suis en effet régalée, alors même que mes recherches sur le sujet étaient déjà assez conséquentes.

Danièle Gerkens livre ici un témoignage percutant très documenté sur les effets du sucre sur la santé, la sociabilité, mais aussi ses enjeux politiques, économiques et sociétaux. Très accessible, Zéro sucre permet d’ouvrir les yeux sur son comportement de consommateur et l’omniprésence du sucre dans notre quotidien. Même si l’auteure insiste sur le côté multifactoriel des maladies dont on accuse souvent le sucre d’être responsable, il est glaçant d’ouvrir les yeux sur la question, de voir les corrélations entre sucre et mémoire, notamment avec la maladie d’Alzheimer, mais aussi avec la cirrhose du foie, les maladies cardio-vasculaires, etc.

Cela faisait un moment que je tournais autour de ce livre et sa lecture m’a permis de tenir beaucoup plus facilement l’arrêt du sucre en plein confinement, en fin de grossesse, dans un contexte sociétal assez anxiogène. J’ai énormément appris avec cet essai – notamment sur le côté addictogène et non addictif du sucre, mais aussi sur tous les conflits d’intérêt dont il fait l’objet – et je réfléchis à comment reprendre par la suite sa consommation. Aujourd’hui, si rien n’indique que mon arrêt du sucre ait eu une quelconque incidence sur la croissance de notre puce, je continue néanmoins sur ma lancée. J’aime la conclusion de Danièle Gerkens, bonne vivante et amatrice raffinée, qui, après avoir été « no sugar » durant une année, est devenue « slow sugar », soit une consommatrice avisée qui préfère le sucre bien travaillé consommé de façon occasionnelle et en conscience , une à deux fois par semaine, plutôt que subi au quotidien sans réel plaisir, voire mangé de façon caché dans les plats industriels bourrés de sel et de sucre. Cette idée me plaît bien.

En tout cas, si le sujet vous interpelle, je ne peux que vous conseiller cette lecture (avec en bonus à la fin des recettes sans sucre !) mais aussi Sugarland, le documentaire de Damon Gameau paru en janvier 2018 dans lequel le réalisateur mange pendant 60 jours des aliments en apparence sains mais qui contiennent en réalité une dose massive de sucres cachés.

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 Commentaires
Oldest
Newest
Inline Feedbacks
View all comments
Chicky Poo
1 mois il y a

Il faut que je regarde ce documentaire, je l’ai mais n’ai jamais pris le temps de le regarder. N’empêche, quand je te disais que je ne l’avais pas lu à une bonne période, c’était vrai car je n’étais mentalement pas prête. Mais effectivement, il a eu une bonne influence car aujourd’hui je n’achète plus de sucre blanc raffiné (que du pur sucre de canne et du sucre complet), je cuisine tout moi-même (mais c’est pas nouveau ^^) et j’ai même remplacé mon cacao 32% par du 100% cacao où je mets moi-même la quantité de sucre désirée (et ce n’est… Lire la suite »

2
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x