BD et romans graphiques

Entre les lignes Dominique Mermoux d’après Baptiste Beaulieu

Entre les lignes est l’adaptation du roman autobiographique du médecin et romancier français Baptiste Beaulieu Toutes les histoires d’amour du monde. Elle est parue en mai dernier chez Rue de Sèvres.

Lorsque le père de Baptiste déboule dans son cabinet pour lui tendre trois carnets écrits par Moïse, son père, le jeune homme tombe des nues. Ce dernier y relate une incroyable histoire d’amour dont personne n’avait connaissance. Ébranlé par cette découverte, Baptiste promet à son père, chamboulé par cette découverte, de rechercher les protagonistes de cette histoire et leurs descendants. En lisant ces carnets, il découvre un autre homme, qui se livre sans secret à une certaine Anne-Lise Schmidt. Aux côtés de son grand-père, il parcourt le XXe siècle et ses drames tout en tentant de renouer avec son propre père.

Me revoilà sans prévenir, deux mois après mon dernier billet. Je me suis évaporée dans mon été, pfiuut, sans crier gare. Et je reviens à pas de loup, ici, à l’occasion du rendez-vous des amoureux des bulles, évidemment. Ces deux derniers mois n’ont pas été riches en lectures mais en bien d’autres choses. J’ai acheté une maison et ouvert mon cabinet d’hypnothérapie. Oui, oui. Donc entre temps, je me suis détendue en relisant notamment Harry Potter avec mon Yogi barbu. Vous n’avez donc pas loupé de chroniques de lecture incroyables.

Mais j’ai repris mes livres en attente cette semaine et j’ai dévoré, le temps d’une après-midi, ce gros et bel album. Que d’émotions à sa lecture ! Je connaissais Baptiste Beaulieu mais n’avais jamais lu jusqu’alors l’un de ses écrits. Et j’ai été bouleversée par cette histoire à la fois pleine de pudeur et d’émotion. Ce récit de vie, enchâssé, cette histoire d’amour tue, ce secret de famille terrible, et cette relation de l’auteur à son père, donnée à voir en toute humilité et simplicité.

Le trait de Dominique Mermoux, alliant détails et évanescence, complète le récit poétique et intime de Baptiste Beaulieu. Les couleurs utilisées, parfois délavées parfois nettes, permettent de délimiter subtilement l’espace temporel et d’accompagner le lecteur dans sa découverte du texte.

Une très belle lecture, d’autant plus touchante qu’autobiographique. Un grand merci à Rue de Sèvres pour cette très belle découverte.

Cette semaine c’est chez Moka !

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

24 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Natiora
2 mois il y a

Je te lis en diagonale car mon homme me l’a offert et il m’attend. Mais j’ai pu voir ton enthousiasme !

Hilde
2 mois il y a

Je pense que ça pourrait me plaire. J’aime bien les histoires qui évoquent des secrets de famille. Merci pour la découverte.

eimelle
2 mois il y a

il pourrait bien me tenter!

Fanny
2 mois il y a

Félicitations pour ton cabinet d’hypnothérapie 🙂

Comme je l’ai mis à Stephie, je suis moins enthousiaste que toi et elle concernant cette bd..

Bidib
2 mois il y a

elle est dans ma PAL 🙂

Chicky Poo
2 mois il y a

J’aime beaucoup Baptiste Beaulieu, je me note cette BD qui m’a l’air drôlement jolie !

PatiVore
2 mois il y a

Pourquoi pas ? Je la feuilletterai d’abord !

Nathalie
2 mois il y a

Voilà qui devrait me plaire !

sabine ariscon
2 mois il y a

Déjà notée chez Stephie, tu confirmes mon envie de découvrir.

Mylene
2 mois il y a

j’avais adoré le roman et j’ai adoré cette BD !!!

AMANDINE
2 mois il y a

Une histoire qui semble poignante et que j’aimerai découvrir.

Brize
2 mois il y a

Repérée maintenant ! Je verrai si je la croise en médiathèque.

24
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x