Littérature anglaise

Noël au bord de l’eau, Jenny Colgan

Noël au bord de l’eau est le troisième tome de la série Au bord de l’eau imaginée par la romancière britannique Jenny Colgan. Il est paru en octobre 2020 aux éditions Prisma avant de sortir en poche en octobre cette année.

Noël approche sur Mure, minuscule île écossaise où la nuit dure si longtemps l’hiver. Depuis son retour sur l’île, Flora trouve son équilibre entre son travail à la Seaside Kitchen et sa relation avec Joël, même si ce dernier peine à s’engager. Mais le jour où la jeune femme se rend compte qu’elle est enceinte, la panique la gagne. Joël est-il prêt pour devenir père ? Leur relation est-elle assez solide ? De leur côté, Fintan, le frère de Flora, et son mari, Colton, profitent des derniers moments ensemble, Colton étant en phase terminale de son cancer. Quant à Saif, le médecin syrien exilé sur l’île avec ses deux fils, il brûle de désir pour Lorna, la jeune institutrice de ses fils alors qu’il est toujours hanté par l’espoir que sa femme ait survécu à la guerre.

Si vous me connaissez, vous savez que je suis une grande fan des romans de Jenny Colgan. Depuis que j’ai ouvert la première page de La petite boulangerie du bout du monde il y a cinq ans, je dévore tous ses romans avec grand plaisir, certaine d’y passer à chaque fois un agréable moment. J’avais découvert avec plaisir Une saison au bord de l’eau et Une rencontre au bord de l’eau et j’avais hâte de découvrir ce troisième tome qui se déroule au moment de Noël.

Jenny Colgan accorde son intrigue un peu plus sombre aux éléments qui se déchaînent sur l’île de Mure et sur la nuit sans fin qui règne à cette époque de l’année. Entre la grossesse surprise de Fiona et son lot de conséquences, la fin de vie de Colton et l’amour impossible de Saif pour Lorna, l’ambiance est tumultueuse et sombre en cette fin d’année. Mais la magie de Noël empreignent l’intrigue et lui apporte légèreté et espoir.

J’ai comme d’habitude pris beaucoup de plaisir à découvrir ce roman, même si cette série n’est pas ma préférée de l’auteure et j’ai sa suite dans ma PAL, L’hôtel du bord de l’eau sous la neige, paru en octobre dernier. Lire un roman de Jenny Colgan, c’est toujours s’offrir une parenthèse de douceur qui fait du bien. Et en cette fin d’année encore bien singulière, ça fait du bien.

Challenge Il était 9 fois Noël
organisé par Chicky Poo et Samarian

0 Évaluation de l’article

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Chicky Poo
25 jours il y a

Ah je me suis trompée ! Celui-ci je l’ai déjà lu et je l’avais d’ailleurs beaucoup aimé. C’est son dernier que j’ai dans ma pile de l’hiver. Mais finalement j’ai commencé par lire mon dernier livre de ma pile de bibliothèque pour pouvoir les refaire circuler 😉

2
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x