Littérature anglaise

Un printemps éblouissant à Vert-Cottage, Lucy Daniels

Un printemps éblouissant à Vert-Cottage est un roman de la britannique Lucy Daniels. Il est paru en grand format en mai 2021 et en poche en avril dernier chez Harper Collins.

C’est le printemps dans le petit village de Welford. Pour la jeune vétérinaire Mandy Hope, tout semble aller pour le mieux. Vert-Cottage, son refuge pour animaux est une réussite, tout comme sa relation naissante avec Jimmy Marsh. Mais lorsque celui-ci essaie de l’intégrer à sa famille en lui présentant ses enfants, leur harmonie semble être mise à mal et Mandy peine à trouver sa place. En parallèle, un projet de construction semble menacer la faune locale et Mandy décide de mener son enquête, au risque de déplaire à certains.



J’avais découvert cette série avec Un hiver inoubliable à Vert-Cottage et j’avais passé un agréable moment de lecture aux côtés de Mandy Hope et de ses réfugiés. Je me suis plongée avec plaisir dans cette nouvelle lecture, certaine d’y passer un bon moment. Et ce fut le cas !

L’intrigue se déroule cette fois-ci au printemps, comme son nom l’indique, et l’auteure a à cœur de distiller des bribes de chaque saison dans chacun de ses romans. Avec le printemps, à la campagne, arrivent notamment les portées d’agneaux, et le travail à la clinique vétérinaire, pour tout l’aspect rural, se transforme. Si le refuge de Mandy se porte bien et que ses animaux sont régulièrement adoptés, il n’en demeure pas moins un stress pour la jeune femme de rester viable financièrement tout en offrant un refuge aux animaux qui en ont besoin. L’idylle avec Jimmy suit son train et les deux personnages se découvrent peu à peu au fil des pages.

L’auteure aborde finement la question de la préservation animale par des populations rurales qui ont plus à cœur la sauvegarde de l’emploi que le bien-être animal. Avec beaucoup de finesse, elle confronte Mandy, personnage d’une classe sociale privilégiée, à l’incompréhension de certains de ses concitoyens sur la question animale. Le propos est amené subtilement et évite certains écueils.

Encore un tome que j’ai pris grand plaisir à découvrir et qui m’a fait passer un agréable moment dans la campagne anglaise, aux côtés de Mandy et des animaux. Un grand merci à Harper Collins pour cette très chouette découverte.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Chicky Poo
1 mois il y a

Ça a l’air tout choupinou cette petite série 🙂

2
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x