Littérature anglaise

L’hôtel du bord de l’eau sous la neige, Jenny Colgan

L’hôtel du bord de l’eau sous la neige est le quatrième tome de la série Au bord de l’eau imaginée par la romancière britannique Jenny Colgan. Il est paru en octobre dernier aux éditions Prisma.

A l’approche de Noël et de l’ouverture de l’hôtel, toute l’île est en effervescence. Alors que Flora, toute jeune maman, aide son frère Fintan dans les derniers préparatifs en vue de l’ouverture de l’hôtel de Colton, l’île accueille deux nouveaux arrivants : Gaspard, un chef français engagé pour épater les clients de l’hôtel et l’énigmatique Konstantin. Le jeune norvégien semble un peu perdu sur l’île et se lie rapidement d’amitié avec Isla, la jeune serveuse de la Seaside Kitchen engagée dans les cuisines de l’hôtel avec lui. Mais Konstantin cache un secret : il a été banni par son père, le duc d’Utsire et envoyé sur Mure pour faire ses preuves.

Le mois dernier, j’ai dévoré Noël au bord de l’eau. Et je n’ai pas eu envie de rester sur ma faim donc j’ai enchaîné directement par la lecture de ce quatrième tome de la série. Et je dois dire que je me suis régalée encore une fois. Jenny Colgan poursuit son intrigue sur la petite île de Mure et la vie suit son cours. Si certains sont devenus parents, comme Flora et Joel, d’autres sont encore aux balbutiements de leur histoire, comme Saif et Lorna.

L’arrivée sur l’île d’un chef français aussi colérique que talentueux offre un peu de piment à l’intrigue et permet au projet du regretté Colton de se réaliser : ouvrir un hôtel de luxe sur cette minuscule île écossaise.

J’ai aimé continuer dans cet univers chaleureux et continuer à côtoyer ces êtres de papier qui prennent vie sous la plume de Jenny Colgan. Cette série, qui n’étaient pas ma préférée de l’auteure au début, gagne en densité et en qualité. Jenny Colgan y aborde par petites touches des problématiques comme le sort des réfugiés, l’homosexualité, la mort et la maladie et, si le roman n’en est pas moins joyeux, il n’en demeure pas moins qu’il est bien loin d’une romance légère.

Bref, encore un excellent moment passé dans les pages d’un roman de Jenny Colgan. Je vais faire une micro pause pour découvrir d’autres textes, mais je garde précieusement au chaud dans ma liseuse La charmante librairie des flots tranquilles, la suite de l’excellent La charmante librairie des jours heureux.

Cinquième participation au
Challenge Feel Good saison 4
que j’organise.
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

8 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
eimelle
4 mois il y a

j’aime bien ce qu’elle écrit, des parenthèses très agréables!

Chicky Poo
4 mois il y a

Je ne l’ai pas lu encore, finalement je ne suis plus dans l’humeur Noël ^^ Je me le garde au chaud pour décembre ! Ou sur une journée trop chaude de l’été, histoire de rafraîchir l’atmosphère 😉

Lor
Lor
4 mois il y a

Comme toi j’adore cette autrice que je trouve très réconfortante, malgré ses thèmes un peu hard parfois… J’ai bien l’intention de lire cette série aussi 😘

Fondant
3 mois il y a

Oh je me le note pour l’hiver prochain ! je n’ai pas tout lu de la série mais celui-ci a tout pour plaire 😉

8
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x